Emmanuel Goulliart
Emmanuel Goulliart Photographe indépendant, il mène d'abord son parcours professionnel depuis 1991 sur les chemins du journalisme à la Voix du Nord ou à l'Agence Sygma pour laquelle il réalise en 1992 un reportage en Croatie ayant donné lieu à une publication. En 1993, il suivra l'équipe de football de Valenciennes, ce qui donnera lieu à la publication de " Portraits de V.A. " et sera un témoin privilégié de toute " l'affaire V.A.-O.M. ". Sur les routes de Tchéquie la même année, il y récolte la matière de sa première exposition. C'est en effet la première expérience d'une série déjà longue de réalisations qui vont à la rencontre du public d'une manière active et impliquée, notamment par le biais d'ateliers pédagogiques avec les plus pauvres et des présentations dans de très nombreux lieux. Il se consacre principalement à des sujets qui interrogent la personne humaine dans sa sensibilité, son rôle social et son métier. " Au fil des filets " qui nous parle de la vie et du monde des pêcheurs du littoral du Nord-Pas de Calais, est l'une des premières de cette série en 1994. Elle sera suivie par " Les acteurs de l'urgence " qui nous présente l'univers clos et fort du SAMU 59 en 1996. " Lille/Kayes/Lille " est le titre d'une exposition commune avec Tiémoko Touré qui rendait compte d'une résidence au Mali sous l'égide du festival Fest'Africa en 1997 et la piste de cet engagement en faveur de la tolérance et contre le racisme se prolongeait en 1999 avec la réalisation de " Comme Vous ! ", exposition présentant " 35 portraits à la recherche de l'identité multiculturelle d'une région française ". L'exposition " Femmes de pêcheurs ", présentée à la demande du Conseil de l'Europe dans le cadre de son pavillon à l'exposition universelle de Lisbonne 1998 illustre l'orientation toujours plus vigoureuse du photographe pour la rencontre et la présentation du quotidien et du travail. C'est au Centre National des Archives du Monde du Travail qu'est présentée sa dernière création sur ce thème : " L'usine dans la ville " qui est une évocation multiple de la place de l'Usine de Fives dans l'imaginaire collectif et dans le tissu urbain d'un quartier en pleine mutation. Parallèlement à ces travaux dont il assume une diffusion très large par le biais de très nombreuses présentations, il participe à de fréquentes opérations culturelles, des ateliers pédagogiques et des initiatives d'animation qui reposent toujours sur un esprit de partenariat et d'échange.

Emmanuel Goulliart


Exposition de "les femmes et les enfants d'abord" par Emmanuel Goulliart
Bibliotheque de Wazemmes
134 rue de l'Abbé Aerts


Retour