Warning: main(menu.php3) [function.main]: failed to open stream: No such file or directory in /home/transpho/www/transphotographiques/2005/editos.php3 on line 36

Warning: main() [function.include]: Failed opening 'menu.php3' for inclusion (include_path='.:/usr/local/lib/php') in /home/transpho/www/transphotographiques/2005/editos.php3 on line 36


 

Editos - Transphotographiques 2005

Martine Aubry
Maire de Lille


C'est avec grand plaisir que je vous invite à vous plonger dans la nouvelle édition des Transphotographiques qui, pour la cinquième année consécutive, se déploient dans notre eurorégion.
De jeune festival devenu rendez-vous incontournable, les Transphotographiques ont su imposer la photographie sur notre territoire où désormais de plus en plus d'artistes s'exposent et dont ils s'inspirent aussi.
Alors que les feux de la Capitale européenne de la culture se sont éteints, il reste encore dans les cœurs un véritable désir de porter et de promouvoir l'art et la culture sous toutes leurs formes, à travers notre territoire.
Lille 3000 sera bien sûr l'un des échos majeurs de cette ambition, les Transphotographiques en sont aussi une formidable illustration.
Partenaire de la première heure, la Ville de Lille a donc naturellement souhaité accompagner plus fortement encore l'édition 2005 des Transphotographiques afin de soutenir davantage leur créativité.
Et cette année encore, je tiens à saluer la qualité et la richesse de la programmation.
Qualité des artistes réunis, parmi lesquels Raymond Depardon, Paolo Roversi, Thibaut Cuisset ou encore Sophie Ristelhueber et bien d'autres sous l'égide de Mme Anne de Mondenard, responsable du fonds de photographies à la Médiathèque de l'architecture et du patrimoine.
Richesse des territoires explorés à travers les immersions du plus proche au plus loin de chez nous, dans les nombreuses expositions du programme officiel et du " off ".
De Lille à Calais, en passant par Courtrai, Roubaix et Lens, les Transphotographiques vous invitent à un voyage plein d'émotions et de chaleur.
Je vous souhaite à toutes et à tous un très bon festival.





Daniel Percheron
Président du Conseil Régional Nord - Pas de Calais


Pour la cinquième édition du festival, les Transphotographiques proposent cette année des rencontres internationales avec pour commissaire générale, Mme Anne de Mondenard, historienne de la photographie.
Comme les précédentes années, ce festival se déroulera non seulement à Lille, mais aussi sur l'ensemble du territoire de la région.
Il touchera, à n'en pas douter, un très large public. C'est pourquoi, la Région Nord-Pas-de-Calais, partenaire de la première heure, n'a cessé de développer son soutien à cette belle manifestation culturelle.
Parmi les grands noms à découvrir, à faire découvrir, à redécouvrir, on retrouvera des photographes tels que Raymond Depardon, Paolo Roversi ou Thibaut Cuisset…
Le travail de Depardon s'inscrit dans un projet qui vise à réaliser un état des lieux photographique du territoire français, à l'aube du troisième millénaire.
La Région Nord-Pas-de-Calais s'est montrée partenaire du projet singulier de cet artiste et l'a accompagné dans son travail sur notre territoire durant des semaines.
La présentation de ces œuvres à l'hospice Comtesse sera sans aucun doute un événement majeur de la programmation du festival 2005, et une découverte exceptionnelle pour tous les amoureux de la Photographie de notre région.
Quant aux treize expositions proposées cette année au programme officiel, elles se
présentent alors comme autant de " Hors Circuits ", qui se rassemblent autour du thème choisi par la commissaire : l'exploration des territoires, des terres vierges ou abandonnées…




Jean-Michel Stievenard
Vice-président de Lille Métropole Communauté Urbaine

Le Festival international " Transphotographiques " atteint aujourd'hui pour sa 5ème édition un niveau de reconnaissance élevé, une notoriété certaine qui lui permettent de rayonner et de faire rayonner avec lui notre métropole. A ce titre, la communauté urbaine a souhaité lui accorder une aide plus importante cette année pour qu'il puisse maintenir le rang atteint en 2004 lorsque Lille était capitale européenne de la culture.
Raymond Depardon, Thibaut Cuisset, Jean-Philippe Charbonnier, seront chez nous pendant les Transphotographiques…le programme est déjà le signe que ce pari est réussi.
Ce festival s'est fabriqué son cadre là où n'existait ni lieu spécifique ni manifestation dédiée à la photographie. Il faut remercier Olivier Spillebout, Jean-Luc Monterosso et Anne de Mondenard de combler ce vide.
Si la photographie est un révélateur de son temps, les Transphotographiques sont une impression très sensible de la manière dont nous concevons la culture dans notre métropole.
Ouverte à tous les thèmes et tous les objets, à tous les styles, dans tous les lieux, pour tous les publics. Nomade et transfrontalière.
L'édition 2005 des Transphotographiques nous invite à découvrir une photographie tournée vers l'exploration des territoires, de leur paysages, de leur complexité, de leur intimité. Elle est en cela à l'image de ce que veut être la politique culturelle de Lille Métropole communauté urbaine. Proche des hommes, partout où ils se trouvent. Suffisamment attractive pour leur donner envie de voyager, d'aller voir ailleurs.
Bon festival à tous.





Bertrand de Talhouët

Président du festival

C'est avec beaucoup de fierté et d'enthousiasme que je vais vivre cette cinquième édition du festival, puisque, au-delà de mon statut de visiteur assidu et de dirigeant d'une entreprise appartenant au monde de l'image, j'ai accepté de prendre la présidence de cette belle aventure : les Transphotographiques.
A la demande d'Olivier Spillebout, je rejoins donc ce projet qui nous a déjà tellement surpris par le passé, et qui, n'en doutons pas, nous réserve dès ce mois de mai 2005 encore de nombreux plaisirs.
La programmation officielle, conduite par Anne de Mondenard, explorera de façon plus précise une approche esquissée en 2004 par Jean-Luc Monterosso.
Au travers de cette thématique du territoire, elle réunit, dans la ligne qui est celle du festival depuis sa création en 2001, de jeunes artistes qui, pour certains, exposeront pour la première fois sur notre territoire.
On rencontrera des noms prestigieux comme celui de Raymond Depardon, qui présente sa vision inédite du Nord-Pas-de-Calais à l'hospice Comtesse, ou encore de Paolo Roversi, qui expose le territoire de son " Studio " au palais des Beaux-Arts de Lille.
Comment ne pas se réjouir de voir, juste après Lille 2004, autant de partenaires institutionnels et culturels, de mécènes et d'artistes se mobiliser pour accompagner les Transphotographiques dans leur développement ?
L'image - et tout particulièrement la photographie - occupant une place de plus en plus importante dans l'environnement familier de chacun d'entre nous, je vous propose de profiter pleinement de ce que cette édition du festival a à nous offrir, à Lille, et sur tout le territoire eurorégional.




Jean Marie Vanlerenberghe
Maire d'Arras


Cette année encore, Arras accueille le festival Transphotographiques. Ces expositions de clichés de qualité s'inscrivent dans la politique de mise en valeur du patrimoine artistique, dont peut se targuer Arras. Après la mise en lumière de la Grand'Place, l'inscription du Beffroi au Patrimoine Mondial de l'Unesco, le jardin des Boves ou la prochaine réouverture du théâtre rénové, ces expositions amènent, une fois encore, l'Art aux portes des arrageois.
Les jeunes sont cette année particulièrement concernés par cette exposition photographique. En effet, puisqu'il n'y pas d'âge pour apprécier l'œuvre de ces artistes photographes, il est proposé à chaque établissement scolaire, de découvrir l'exposition de Wang Qingsong, dans six lieux culturels de la Ville. Et dans le même temps, d'apprécier ces sites uniques qui font la richesse de la Ville : l'Hôtel de Guînes, la Médiathèque de l'abbaye Saint-Vaast, la galerie Patrick Veret, l'Université, l'Ecole Supérieure des Métiers d'Art et l'Hôtel de Ville.
Par ailleurs, parce que la pratique est essentielle pour les enfants, Hervé Rabin, photographe professionnel, mettra à profit son talent à destination des jeunes pour une opération " studio-récrée ". Avec la contribution de la municipalité et de la CAF, des prises de vues en récréation seront ainsi réalisées et exposées. Avec, pourquoi pas, comme objectif de dénicher des talents cachés…
Autres expositions, autres styles, parce qu'il en faut pour tous les goûts, vous pourrez découvrir les portraits de femmes d'Olivier Despicht et d'habitants d'Auchy, de Marc Helleboid. L'étude des expressions et des traits du visage, qui en disent long sur les personnages… Et pour les amoureux des voyages, partez à la découverte de la Mongolie, à travers les photos de Christian Verdet, et de la Chine, que propose l'œil expert de Gilles Perrin…
Evadez-vous donc à travers ces images, et admirez le talent de ces artistes !






Jacky Henin
Maire de Calais


C'est les yeux " grands ouverts ", avide de découvertes, de surprises et de grande évasion, que j'ai le plaisir de souhaiter un énorme succès à cette 5ème édition du festival international " Transphotographiques " qui, cette année, se propose de nous emmener " hors circuits ".
Je m'apprête donc, comme vous tous, à emprunter les chemins de traverse de cet art photographique et ce sous la conduite de grandes signatures que sont Raymond Depardon, Paolo Roversi, Thibaut Cuisset, Sophie Ristelhueber et bien d'autres.
Le festival " Les Transphotographiques 2005 " nous invite à découvrir, au Palais des Beaux-Arts de Lille, une photographie tournée vers l'exploration des territoires, de ces horizons infinis, des déserts et des terres abandonnées mais aussi de ces lieux habités où l'empreinte de l'homme trahit sa présence, son passage..
" Hors circuits ", Calais ne l'est pas puisque nous aurons la possibilité, dans le cadre de ce festival, d'accueillir, à domicile, les œuvres de jeunes artistes photographes, magiciens de la lumière et des formes, capteurs des sensations furtives et de la fragilité de l'instant qui passe ou, simplement, virtuoses de l'objectif.
Rosetta Messori à la plage, Christine Mathieu à la Galerie des Quatre Coins, Gildas Lepetit-Castel au Centre Culturel Gérard-Philipe : des artistes qui donnent rendez-vous au public calaisien et auxquels je souhaite, la bienvenue !






Guy Delcourt
Maire de Lens


La Ville de Lens est heureuse d'accueillir , tout comme ses voisines Lille, Courtrai,
Calais, Valenciennes et Arras, la 5ème édition du Festival des TRANSPHOTOGRAPHIQUES du 25 mai au 25 juin prochains.
" Hors les Murs ", le Festival " In " offrira à tous une vision toute nouvelle et insolite du cœur de notre ville et de son mail piétonnier, transformé, l'espace de quelques semaines, en une aire de stationnement virtuelle et inattendue pour les " voitures cathédrales ", œuvres issues de l'imagination du photographe Thomas Mailaender.
Parallèlement l'aventure visuelle se prolongera au sein du Hall de l'Hôtel de Ville dans le cadre du Festival " Off " avec une exposition d'artistes de l'image, membres de l'association " Lez'Arts de Lens " : Benoît Dorchies et ses réalisations à la fois sombres et lumineuses de la Vallée de la Sambre et Richard Filipiak, associé à Ruben Falkowicz, pour nous présenter des œuvres issues de leur passion commune de la danse et du spectacle vivant.
Nul doute que ce festival ne laissera pas indifférents les visiteurs, férus ou non de photographie, et les invitera au voyage, à l'échange et à la réflexion.
Bienvenue aux TRANSPHOTOGRAPHIQUES à LENS !




Patrick Roussies
Vice-Président délégué à la Culture de Valenciennes Métropole

Voilà 3 ans maintenant que Valenciennes Métropole explore le 6ème art, au côté " des Transphotographiques ", et participe, pour son plus grand plaisir, aux Rencontres Internationales de la Photographie.
Cette année, lorsque l'équipe du festival nous a invités à partir " Hors circuits " à la découverte des territoires, territoires de vie, témoins des traces de l'homme, c'est tout naturellement que nous avons répondu présent, fiers de notre territoire, de ce qu'on lui donne et de ce qu'il nous rend.
Sous le commissariat général de Anne de Mondenard, responsable du fonds de photographies à la Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, le festival accueillera de grands artistes qui apporteront un regard résolument tourné vers l'exploration du monde et de ses traces, à l'instar de Sophie Riestelhueber qui présentera à l'Aquarium de Valenciennes une exposition intitulée " Géographiques " : territoires vécus, territoires voulus, territoires figurés.
Autre élément incontournable du festival, les expositions off trouveront naturellement leur place, pour valoriser la création régionale et transfrontalière.
Ainsi, Valenciennes, Marly, Saultain, seront autant de territoires ouverts à Marie Amar, photographe parisienne, Patrick Rimond, originaire de Valenciennes, Mathieu Tiercin, jeune photographe picard et Hugues Foulquier, pour leur permettre de s'exprimer, d'échanger, de rencontrer et d'exposer.
Merci à Olivier Spillebout et à toute l'équipe des Transphotographiques de nous offrir chaque année ces nouvelles rencontres.
Alors tous mes vœux de réussite pour cette 5ème édition et très bon festival à tous !






Olivier Spillebout
Directeur du Festival

Une cinquième édition des Transphotographiques reste dans les mémoires non seulement grâce à toutes les émotions, les rencontres ou les vernissages que nous fixons chaque jour sur le site Internet du Festival, mais aussi et surtout grâce au catalogue, édité depuis deux ans maintenant, qui présente la programmation officielle.

Je suis fier cette année, avec toute mon équipe, de proposer une très belle programmation :
Un volet officiel conduit par Anne de Mondenard, qui nous accompagne depuis près d'un an avec une approche très professionnelle et un regard toujours enrichissant pour notre travail. Je tiens à la remercier très chaleureusement pour son implication sans faille dès le début de la réflexion, pour sa patience, sa compréhension, et pour la qualité des artistes qu'elle nous fait connaître.
Un programme OFF très riche, très surprenant, et qui nous fait découvrir encore cette année de jeunes talents aux quatre coins de notre région. Un éventail de travaux superbes, qui n'auraient pu être montrés sans les nombreux partenaires qui nous suivent, que ce soient des galeries, des associations, des structures culturelles, des bénévoles … merci à tous ceux qui font que cette édition existe aujourd'hui, et qu'elle connaisse déjà le succès avant même d'avoir été complètement dévoilée au public.
Je souhaite, dans ce petit espace de page qui m'est réservé en fin de catalogue, adresser aussi quelques remerciements aux hommes et aux femmes qui participent, par leur implication personnelle, par leur aide intellectuelle, matérielle ou financière, à l'existence même et à la pérennisation du Festival :
Tout d'abord merci à Bertrand de Talhouët, notre nouveau président, qui nous promet une très belle collaboration pour l'avenir. C'est un véritable honneur pour moi, qui suis à l'initiative de ce festival, qu'il ait accepté de s'y associer.
Merci aussi à tous les élus locaux qui suivent, parfois depuis sa naissance, notre aventure : un mot tout particulier pour Martine Aubry, Maire de Lille, qui a su confirmer pleinement, au-delà de Lille 2004, tout l'intérêt qu'elle porte au Festival et surtout toute la confiance qu'elle apporte en son développement. Pour Jean-Michel Stievenard également, qui pour LMCU conforte son accompagnement et son soutien.
Merci à des incontournables entreprises partenaires des Transphotographiques : EPSON qui chaque année depuis son origine, assure son soutien essentiel au Festival ; PICTO Lille qui nous apporte le savoir faire et la technicité de son entreprise ; la VOIX DU NORD qui nous permet d'avoir un grand quotidien à nos côtés. De nouveaux partenaires privés et média viennent aussi rejoindre les partenaires, comme JC DECAUX, ou encore IEC : je les remercie dès maintenant et espère qu'ils deviendront eux aussi des partenaires à long terme des Transphotographiques.
Merci aux conservateurs de la Région, qui nous laissent une place de plus en plus significative dans leurs musées, médiathèques ou galeries… avec une mention particulière à Alain Tapié pour le Palais des beaux arts de Lille et Emmanuelle Delapierre pour le Musée des beaux-arts de Valenciennes.

Merci à tous les services municipaux des villes qui accueillent les expositions, et aux personnels des structures culturelles : des collaborations techniques qui sont essentielles à la qualité des scénographies à chaque endroit.
Enfin, merci à tous les collaborateurs des Transphotographiques qui ont réellement " fabriqué " à mes côtés cette édition 2005 : Laurence Buthod, Clara Massin, Arnaud Boisson, Ludovic Defosse, ainsi que les intérimaires, bénévoles, stagiaires, qui au cours de quelques mois ont mis leur connaissance et leur savoir-faire au service du Festival.



     
(C) 2001. Transphoto. Design & software TRANSPHOTO.net. All rights reserved.