TRANSPHOTOGRAPHIQUES  | TRANSPHOTOGRAPHIQUES 2007 | Home | Acces | Edito | Bourse | Partenaires | Plan du site | Presse |
 
| Mailing liste TRANSPHOTOGRAPHIQUES | | Agenda | Ateliers | Photo Festival Union |

       


Lucien Clergue, Parrain des Transphotographiques 2007

Bercé par la douceur du vent et du soleil camarguais, Lucien Clergue a grandit au sein d'une famille de commerçants. Il étudie le violon avant de découvrir la photographie. A la mort de sa mère, il entre à l'usine, mais les rencontres - notamment avec l'écrivain Jean-Marie Magnan, qui lui sera d'un grand soutien - et les voyages le poussent persévérer dans le domaine artistique. En 1953, il publie ses premiers clichés dans le quotidien Le Provençal, rapidement suivis de séries de photographies comme Les Saltimbanques (1954). Il rend visite à Picasso, et fait la connaissance de personnages aussi différents que Manitas de Plata, Jean Cocteau et Max Ernst. Il se découvre un grand intérêt pour les nus, qui deviennent son sujet de prédilection avec la corrida et les paysages. En l'espace de quelques années, il publie un premier livre ('Corps Mémorables') , expose ses travaux à Zurich et à Cologne, et participe au film 'Le Testament d'Orphée' de Jean Cocteau. Ces expériences passionnantes l'amènent à quitter son travail en 1959 pour devenir photographe indépendant. Dès lors, les expositions se succèdent - en France, aux Etats-Unis, en Espagne, au Japon,... - les livres se multiplient - il en publiera plus de 70, dans le monde entier - et Lucien Clergue prend part à de nombreux projets. Il créé des décors de spectacles, donne des conférences à travers le monde, réalise plusieurs courts métrages... Son talent est aujourd'hui unanimement reconnu.

Lucien Clergue est né à Arles, le 14 Août 1934, de parents commerçants. Dès l'âge de sept ans sa mère lui fait suivre des études de violon. Il Vit et travaille à Arles


 
 


Retour