Toma Satoru et Sébastien Godéré


© Sébastien Godéré

 


Toma Satoru et Sébastien Godéré partagent une dimension créative commune, puisant dans le paysage urbain leur inspiration pour en révéler ses vérités multiples. Alors que la mondialisation tend de plus en plus à offrir un paysage urbain quadrillé et uniformisé, Satoru Toma questionne à travers ses photographies les paysages échappant à cette logique, à cette rationalité : Ainsi, il donne à voir, par ses photographies les « coulisses urbaines plutôt que la scène principale ». Par son travail, les espaces « cachés », auxquels notre regard n’est jamais soumis se révèlent, laissant entrevoir par ces détails un état politique et social du paysage: Toma Satoru questionne ainsi l’urbain en révélant l’envers de son décor. Sébastien Godéré explore lui aussi l’urbain pour en faire émerger toute sa diversité. Pour le photographe, c’est avant tout l’errance physique et intellectuelle qui donne à saisir l’instantané. Le milieu urbain regorge d’endroits photogéniques, Sébastien Godéré toujours armé d’un oeil affûté, anticipe l’image pour ainsi saisir toute la furtivité d’une scène de rue. Ou au contraire, il prend le temps de cadrer avec minutie un bâtiment, un parc public ou un monument historique pour construire et atteindre un résultat maîtrisé. C’est pour révéler tout les sens contenus dans les paysages d’aujourd’hui que Toma Satoru et Sébastien Godéré s’unissent dans cette nouvelle exposition de Lasécu dans le cadre des Transphotographiques 2010.

 
 


Exposition du 8 mai au 3 juillet

Exposition à Lasécu - 28, rue Bourjembois - Lille
Tél. 03 20 47 05 38

Ouverture du vendredi et le samedi de 14h à 19h


 

 

 
 

Retour