Gabriele BASILICO
" Rétrospective " & "DATAR 1984-1985"



© Gabriele Basilico - Berlino, 2000


Le rapport de l’œuvre de Gabriele Basilico avec la région du nord est lié à une mission qui aura profondément marqué la photographie des années quatre-vingt en France. Il s’agit d’une commande de la Délégation à l’aménagement du territoire et à l’action régionale, la Datar, qui, sur une idée de Bernard Latarjet et François Hers, lance en 1984 une campagne photographique sur le territoire français, demandant à quinze photographes de différentes nationalités de dresser chacun à leur manière un inventaire des divers aspects du paysage. À la fin de l’année 1985, un premier état des travaux est présenté au Palais de Tokyo à Paris et donne la mesure de chaque approche. Parmi les quinze photographes invités à collaborer à ce projet figure Gabriele Basilico. Il opère sur les paysages du bord de mer, de la frontière belge au Mont-Saint-Michel et produit, ainsi que l’écrit Bernard Latarjet, « un des résultats les plus exemplaires ». Son travail ne consiste pas seulement à décrire le paysage tel qu’il est, mais à permettre, grâce à la photographie méticuleuse qu’il met en oeuvre, de dresser un état des lieux qui associe la nature au bâti, de comprendre certaines mutations, certains désordres, de détecter de possibles évolutions. Cette mission constitue pour Gabriele Basilico un moment de sa carrière et un repère essentiels : il a cerné une méthode, précisé les enjeux de sa photographie, affirmé un style qui va de pair avec le rythme imposé par l’usage de la chambre.

En France, Gabriele Basilico est l’un des photographes italiens les plus réputés; son travail sur l’architecture et le paysage fait autorité. Il semblait donc logique dans le cadre d’une édition des Transphotographiques consacrée au nord de revisiter ces paysages tels qu’il les avait arpentés au cours des années quatre-vingt, mais sans toutefois se limiter géographiquement. Il y a, dans le cheminement du photographe sur le bord de mer, une évidente continuité qu’il est difficile de rompre. S’arrêter par exemple au Tréport, sous prétexte que l’on quitterait le nord de la France, n’aurait guère de sens, d’autant plus que les lumières et les architectures ne changent pas fondamentalement. Quant au regard du photographe, il ne diffère pas non plus, entre le début et la fin de sa mission. Il fallait donc présenter une restitution de l’ensemble de cette mission.

Dans le même esprit, et en référence aux différents projets qui composent l’œuvre de Gabriele Basilico, un peu comme on réserve une place à la biographie d’un artiste dans l’espace d’un ouvrage ou d’une exposition, il semblait intéressant de contextualiser ce travail pour la Datar et de porter un éclairage sur ce qui allait suivre cette mission. L’autre volet de l’exposition permet ainsi de mieux cerner une vision du paysage urbain à travers des travaux sur quelques métropoles européennes, entre autres Lille, qu’il photographie en 1995, ainsi qu’une œuvre de jeunesse : les « portraits d’usines » de Milan, antérieurs à la Datar.

Gabriele Basilico a toujours associé à son travail des ouvrages d’édition. Même si ses expositions sont très visitées, même si ses tirages sont entrés dans de nombreuses collections en Europe, le livre demeure l’une des traces les plus durables et reste accessible une fois les œuvres décrochées du mur. Gabriele Basilico a presque toujours publié un livre à l’occasion de chacune de ses missions importantes et collaboré avec des éditeurs européens de très grande qualité. La quantité de publications est telle que l’idée lui est venue récemment de concevoir une exposition dont la matière était uniquement constituée de ses différentes monographies publiées depuis 1978. Il fallait rappeler cette réalité du travail de Gabriele Basilico et montrer en regard de chaque pièce de la rétrospective un ouvrage auquel elle se réfère.

Gabriel Bauret


Une rencontre aura lieu avec Gabriele Basilico le jeudi 26 mai à 16h30 au Palais des Beaux-Arts de Lille.

 
 


Exposition du 26 mai au 26 juin 2011 " Rétrospective " & " Datar 1984-1985 "

Vernissage le mercredi 25 mai à 19h
Exposition au Palais des Beaux-Arts - Place de la République - Lille
Tél. 03 20 06 78 00

Ouvert lundi de 14h à 18h et du mercredi au dimanche de 10hà 18h
Fermé le mardi et le lundi matin

 

Retour