Gérald DEFLANDRE " Les frontaliers "


Ces portraits photographiques ont tous été réalisés sur un même territoire, ancien bassin sidérurgique du nord de la France à l’orée du parc naturel de l’Avesnois, où s’est tissé mon quotidien au fil des années.

Dans cette zone géographique, fortement touchée par la crise économique du fait de sa grande activité industrielle, les personnes ont été très affectées par la brutalité de la redistribution des richesses due au changement des secteurs d’activités. Les ambitions et les rêves sont restés identiques au regard d’une réalité toute changeante.
En aval de ce bouleversement, les anciens paysages industriels ont été petit à petit réaménagés en espaces verts. Ces nouveaux lieux de détente et de loisirs réorganisés sont venus masquer les vestiges d’une époque toute florissante, sans pour autant réussir à atténuer le souvenir  de la violence sociale qu’elle avait engendrée dans sa chute. Cette réhabilitation des sols et des espaces ne retentit que très faiblement sur les hommes.

Chacune de ces photographies met en évidence une partie de l’univers personnel, professionnel ou même mental d’individus que je rencontre. Il est primordial pour moi de connaître et de comprendre les chemins empruntés tant physiquement qu’intellectuellement par ces personnes, afin d’être averti au mieux de l’univers dans lequel ils évoluent.

Ce travail photographique s’apparente au documentaire et pourtant certains accents apportés à de petites singularités développent un univers fictionnel. Celui-ci permet, presque paradoxalement, de s’approcher au plus près de ces personnes et de leur existence, faite à la fois d’une réalité assez violente et d’un univers fantasmatique et intellectuel plus complexe. Mises en scènes ou documents, le fil sur lequel la démarche s’articule fait naître certaines ambiguïtés et questionne sur le caractère utopique de l’existence. Ce sont des images de lieux et de personnes ordinaires, rien de spectaculaire, rien d’époustouflant, si ce n’est l’arrogante intuition qu’une autre vie pourrait être possible, située entre la réalité et la fiction, à la croisée des chemins du grave et du léger.

Gérald Deflandre

photo : © Gérald Deflandre - Jeff, 08/2008, Beaufort

 
 


Exposition du 26 mai au 26 juin 2011 " Les frontaliers "

Vernissage le mercredi 31 mai à 18h30
Exposition dans le Hall de l'Hôtel de Ville de Ronchin - 650 avenue Jean Jaurès - Ronchin
Tél. 03 20 16 60 00

Ouvert du lundi au vendredi de 8h à 12h30 et de 13h30 à 17h30


 

Retour