NORD[S]

À l’occasion du dixième anniversaire des Transphotographiques, le thème choisi par les deux commissaires d’exposition est celui du regard porté sur la région du Nord, au sens le plus large du terme comme le signale le pluriel du titre.

Le programme sera consacré à la valorisation de notre territoire, lieu privilégié de la promotion de la photographie, rendue accessible à tous les publics. Ce programme sera davantage ancré dans la région –avec notamment la participation de nouveaux lieux–, mais aussi élargi à plusieurs villes de la métropole lilloise et dans les lieux culturels principaux de la ville de Lille.

Au-delà du programme d’expositions, cet anniversaire sera l’occasion de fêter un premier cycle de 10 ans de photographie dans notre région, à travers des Transphotographiques exceptionnelles : des soirées rétrospectives, un magazine spécial avec des portraits et interviews de tous ceux qui ont contribué à l’aventure, des rencontres avec les artistes, des stages, des lectures de portfolios… Pendant un mois, le Festival battra son plein, mettra en valeur les artistes et donnera à voir et à réfléchir à un public large, diversifié et fidèle. Et quelques surprises alliant photo, vidéo et musique seront réservées aux visiteurs…

« Le programme se construit sur une pluralité de sujets : société, culture, paysage, histoire, patrimoine, traités par des photographes d’origines, de sensibilités et de générations différentes.

Sur le modèle des éditions précédentes, la manifestation présente des oeuvres photographiques très diverses, tant par leur style que par la période qu’elles concernent. Un éclairage particulier sera porté sur un photographe dont l’œuvre occupe une place majeure dans la photographie contemporaine, celle de l’italien Gabriele Basilico qui, entre autres, a travaillé dans le cadre de la mission de la Datar sur le paysage de la côte, entre Dunkerque et le Tréport. À ses côtés figurent dans le programme des noms tels que Jean-Philippe Charbonnier et Jean Marquis qui ont réalisé des reportages sur la région au cours des années 50, JS Cartier qui a arpenté à partir de 1990 les paysages de la Grande Guerre, Claude Mollard qui porte aujourd’hui un regard très personnel sur la ville de Lille. Des photographes contemporains, parmi lesquels Jürgen Nefzger, Bogdan Konopka, Patrick Tourneboeuf et Jean-Christophe Béchet composent également ce programme, ainsi que des missions sur la région confiées à Marie Amar et aux photographes du quotidien La Voix du Nord qui s’associe à la manifestation. À cela s’ajouteront deux grandes expositions collectives construites sur le thème du Nord et impliquant des photographes de la région. Quant au patrimoine, il n’est pas négligé puisque seront mises en valeur les collections des archives de l’Hospice Comtesse à travers, le fonds Pasquero, et celles de la Bibliothèque municipale de Lille avec des photographies du fonds Lefebvre sur la Deûle au XIXe siècle.

La thématique de cette dixième édition des Transphotographiques est aussi l'occasion pour le public de revisiter des projets de création qui ont été menés dans la région au cours de ces dernières années. Donner la possibilité de revoir certaines expositions dans d'autres lieux est une façon de valoriser les initiatives de qualité qui ont été prises dans le Nord en matière de photographie et ont entre autres associé Florence Chevalier, Jacqueline Salmon et Anne-Marie Filaire. Les lieux d’expositions sont ceux habituellement impliqués dans les Transphotographiques, que ce soit dans la ville de Lille avec le Palais des Beaux-arts, le Tri Postal, l’Hospice Comtesse, le Palais Rameau et le Palais Rihour, ou dans plusieurs communes de la métropole et de la région .»

Commissariat général des expositions : Françoise Paviot et Gabriel Bauret