Sanstitre-1




 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



OLIVIER SPILLEBOUT



Né à Tourcoing, Olivier Spillebout est d'abord un passionné d'image, "entré" très jeune en photographie par la porte des cercles photographiques.

En 1997, il trouve une vieille usine abandonnée de Lille dans le quartier populaire de Fives, ancien Office Général du Papier. Idéale pour accueillir un projet culturel, Olivier l’aménage année après année en vue de lui redonner vie, et d’en faire un espace muséal dédié à la photo. C’est le début de la Société de Photographie “Atelier de la Photo” qui accueille ses stages et réunions dans le bâtiment encore partiellement rénové. Ensuite, en 2003, l’usine devient officiellement la Maison de la Photographie : cela fait aujourd’hui 20 ans que son action contribue au développement sur le territoire de la culture en général, et de la photographie en particulier, avec une stratégie ambitieuse : soutien à la création, à la production et à la diffusion des artistes, capacité d’accueillir le meilleur de la Photographie Internationale, et de promouvoir, au-delà des frontières, la création régionale.

En parallèle, en 2000, conscient qu'un grand événement photographique est possible au nord de Paris, Olivier Spillebout, fortement inspiré par les Rencontres d’Arles, s'appuie sur son expérience de l'évènementiel pour concevoir et proposer aux collectivités et aux sponsors le projet des Transphotographiques : un festival généraliste de niveau international, rayonnant sur tout le Nord - Pas de Calais et débordant sur la Belgique, avec Lille comme point focal, cité située au carrefour de l’Europe, entre Paris, Bruxelles et Londres.

Le concept, inédit en France à l'échelle d'une région, séduit et convainc les partenaires et le public dès la première édition en 2001. Depuis, il en dirige chaque année la programmation, parfois en y associant des commissaires invités, et en adoptant une direction artistique originale tournée vers la jeune création photographique Européenne et vers les échanges avec Galeries et festivals internationaux. Un lien particulier se crée au fur et à mesure des éditions, avec certains pays, comme la Pologne, l’Italie ou les Etats-Unis, grâce à des rencontres artistiques fortes transformées depuis en amitiés photographiques.

__________________________________________________


Born in Tourcoing, Olivier Spillebout is at first a passionate of imagery. He integrated the world of photography at a very young age through his inner circle.

In 1997, he found an old abandoned factory in Lille in the popular district of Fives, former General Office of Paper. Ideal for hosting a cultural project, Olivier organizes it years after years to bring it back to life and make it a museum space dedicated to photography.

It is the beginning of the Photographic Society "Atelier de la Photo" which hosts its courses and meetings in the building still partially renovated. Then, in 2003, the factory officially became the Maison de la Photographie and it has been 20 years since its action contributed to the development on the territory of culture in general, and photography in particular, with an ambitious strategy: Support for the creation, production and dissemination of artists, capacity to host the best of International Photography, and to promote, beyond borders, .regional creation.

At the same time, in 2000, aware that a major photographic event is possible north of Paris, Olivier Spillebout, strongly inspired by the ‘ Rencontres d'Arles ’, draws on his experience of events to design and propose to local authorities and Sponsor the Transphotographiques project : a general-interest festival of international level, radiating throughout the North - Pas de Calais and overflowing Belgium, with Lille as focal point, city located at the crossroads of Europe, between Paris, Brussels and London.

The concept, unseen in France at the scale of a large region, seduces and convinces the partners and the public from the first edition in 2001. Since then, he has directed the program every year, sometimes with guest curator. A particular bound is created with the editions, with certain countries, such as Poland, Italy or the United States, thanks to strong artistic encounters that have now transformed since then into photographic friendships.

 

 

 

ARTICLES DE PRESSE



 

RÉPONSES PHOTO
Juin 2005

  20 MINUTES
Juin 2005
           
           
  LA VOIX DU NORD
5 mai 2004
  LA VOIX DU NORD
13 mai 2004
           
           
  LA VOIX DU NORD
12 juillet 2003
  NORD ÉCLAIR
11 mai 2001
 

 

 

ÉDITOS (cliquer sur l'affiche pour lire l'édito)




       
       
       
       
       
       
       
 

 

     

Retour