Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Transphotographiques / Lille / Hauts-de-France
 

Voix du Nord : Regards croisés sur le corps

Voix du Nord : Regards croisés sur le corps

 

Quatre jeunes photographes à l’Hospice Comtesse

Quatre jeunes photogra­phes, quatre regards sur le corps : le leur, celui d’autres femmes, celui des hommes.

C’est une exposition à quatre parties – comme on disait autrefois de composi­tions musicales polyphoni­ques de grande ampleur -que propose le musée de l’Hospice Comtesse (atten­tion : pas la salle des Mala­des mais la salle Desmet). Conviées par les Trans­photographiques : Véra Atchou et ses « morceaux choisis » (d’homme), Stefa­nia Lemmi « quadrichromie d’émotions », Nathalie Amand, « autoportraits », Anne Laplume, « Mélusi­nes » (de gauche à droite sur la photo). Quatre jeunes talents repérés par Olivier Spillebout, président desdi­tes Transphotographiques, et qui donnent à penser que les nouvelles générations de photographes se décli­nent décidément au féminin pluriel.

Le seul point commun de ces quatre-là c’est bien de scruter les courbes, les creux, les ombres et les lu­mières de l’anatomie. Le trai­tement joue dans la diver­sité : multiplicité des petits clichés couleurs chez Stefa­nia Lemmi, qui ne craint pas de scruter l’objectif, mise en scène presque démultipliée chez Nathalie Amand, piè­ces d’un unique puzzle chez Véra Atchou, visages énig­matiques et posés de jeu­nes femmes dans un inté­rieur chez Anne Laplume.

Quatre talents parmi d’autres, une belle relève qui ne peut que réjouir Sa­bine Weiss, marraine de ces deuxièmes Transphotogra­phiques, venue samedi soir saluer les « petites jeunes ».

J.-M. D.

Written by