Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Transphotographiques / Lille / Hauts-de-France
 

Krzystof Gieraltowski : Infinity

Krzystof Gieraltowski : Infinity

 

Exposition réalisée avec le concours de l’ ENSAM

Ce qui m’ amène à photographier les gens, c’est la curiosité et la volonté de m’intégrer au jeu des individualités contemporaines.
Je fais des portraits subjectifs ne percevant chez la personne choisie qu’un seul trait caractéristique –
l’ impression, et c’ est justement cette propriété que j’ essaie de visualiser.
Mes photos sont profondément arrimées à la situation de mes vis-à-vis. Cependant, je suis un ennemi invétéré d’ un réalisme superficiel montrant le Monde comme une réalité « découpée au couteau » par le diaphragme de l’ appareil. Je crois que le photographe mérite ce nom seulement au moment où, en se servant de la lumière, du cadre, de la netteté et de la position de la caméra, il interprète la réalité.
En règle générale, la photographie peut tout au plus figer une réalité effectivement existante.
Le photographe se doit d’ être là où ce « quelque chose » se passe ou bien il doit réaliser ce « quelque chose » devant la caméra.
Le plus important, dans ma relation avec les photos, c`est d’ obtenir le statut de partenaire: « faisons-le
ensemble » – voilà ce que je propose à des personnalités illustres.
Le pittoresque discipliné de mes photos devrait capter l’ attention de mes contemporains, en leur demandant de réfléchir à comment nous sommes ou peut-être plutôt, comment devrions-nous être.
Le retard technologique de ma partie du monde m’ obligeait, de nombreuses années durant, à photographier
en noir et blanc. A l’époque, cela ne déparait guère avec les tensions dramatiques des temps passés. Temps et hommes changeaient, et moi j’ ai acquis la conviction d’ avoir épuisé les possibilités esthétiques de la photographie noir et blanc. Dopé par de nouvelles technologies, je me suis mis à fixer au travers d’ elles mes contemporains aux prises avec notre amère liberté. Conscient du risque de mes tentatives couleur, c’ est dans l’ incertitude que je puise mes espérances. Voyez donc dans ces images plutôt une relation de route que je parcours qu’une réalisation définitive.
Soyez critiques, mais « souhaitez-moi du succès ».

Krzysztof Gieraltowski,
Varsovie, le 01 avril 2003

 

En savoir plus

 

Exposition du 15 mai au 15 juin 2003

 


© Krzysztof Gieraltowski

 

 


Lieu : ENSAM
8 Boulevard Louis XIV – Lille

Written by