Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Transphotographiques / Lille / Hauts-de-France
 

Voix du Nord : Le LOSC sous l’objectif de William Klein

Voix du Nord : Le LOSC sous l’objectif de William Klein

Il y a une vie en dehors du Foot. Malicki, Pichot, Chalmé, Dernis, Dante, Landrin et Puel dans un rôle inhabituel

Christophe, Mathieu, Geoffrey… Ils ont un autre dénominateur commun que le LOSC : ils ont posé pour William Klein. Finalement, le foot est un métier comme un autre. Comme celui de restaura­teur, militaire ou journaliste. Si chacun a ses particulari­tés, le photographe William Klein a lui décidé de les dé­sacraliser. C’est à cet Améri­cain touche à tout, amou­reux de la France (surtout de Paris), que Louis Malle avait par exemple confié la conception visuelle de Za­zie dans le métro (1960). C’est encore lui qui, quel­ques années plus tard, est descendu dans la rue, appa­reil au poing, immortaliser les chaos de la cité.

Cette fois, et dans le ca­dre des Transphotographi­ques de Lille 2004, William Klein (parrain de nouvelle édition) a décidé de photo­graphier vingt-cinq corpora­tions. Toutes différentes, mais finalement ressemblan­tes sur la pellicule. Jeudi, après des militaires en te­nue et des représentants de l’association Gay kitsch­ camp (sans tenue), les joueurs du LOSC sont pas­sés sous l’objectif de Klein. Stéphane Pichot, Mathieu Chalmé, Geoffrey Demis, Grégory Malicki, Christophe Landrin, Dante et Claude Puel ont troqué leur statut de professionnel du foot contre celui d’amateurs de culture. « Le football est un spectacle », rappelle l’entraineur lillois, qui se réjouit qu’on ait pensé à son équipe pour cette belle ini­tiative. « C’est toujours intéressant de pouvoir faire par­ler de la métropole lilloise et de ceux qui participent à son rayonnement ».

L’appareil photo de William Klein a déjà tiré le portrait de quelques glo­rieux sportifs : Mohammed Ali, le roi Pelé ou plus ré­cemment Thierry Henry. Forcément un grand honneur pour la classe-biberon du LOSC que de passer dans le même sillon que leurs aînés. Et pour rendre hommage au football nor­diste, William Klein a de­mandé aux joueurs et à leur entraîneur de prolonger quelques séances de jon­glage avec le ballon. Résul­tat en images à partir du 15 mai.

Em. C.

 

Written by