Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Transphotographiques / Lille / Hauts-de-France
 

Grégory Baillard : Panoramik d’une errance

Grégory Baillard : Panoramik d’une errance

 

« […] Je sortais toujours le soir, la nuit si belle, je ne l’avais jamais perdue. Photographier des lieux vides dans le noir qui vous font vous arrêter.
Recommencer à marcher dans la ville jusqu’au prochain arrêt, à la prochaine rencontre ou au prochain endroit vide mais rempli de vie.
Errer la nuit dans la ville, dans la vie, tel était dorénavant mon comportement, un comportement assez étrange, je vous l’accorde mais tellement jouissif. Quand on erre, c’est par obligation et non par plaisir, le plaisir est dans le fait de savoir quand et où l’on part mais de ne pas savoir où cela peut nous mener : la peur de l’inconnu, la nuit, l’adrénaline de la solitude de l’être errant. Et mon Rolleiflex qui me permet d’affronter tout cela avec plaisir et nonchalance. La douce sensation que rien ne pouvait m’arriver grâce à mon appareil. […] »

« […] Savoir respecter ceux avec qui on a souffert et ri à fendre l’enfer.
Même si aujourd’hui mes amis sont devenus papier, je les aime toujours plus et je sais qu’ils se régalent à m’imaginer continuer à appuyer sur le sale déclencheur de mon appareil. Ce qui est certain, c’est que nos vingt ans étaient beaux et sauvages. […] »

Gregory Baillard.

 

En savoir plus

 

Exposition du 12 juin au 3 juillet 2004

 


© Gregory Baillard

 

 


Lieu : Spiritek
49 rue du Molinel- Lille

Written by