Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Transphotographiques / Lille / Hauts-de-France
 

Voix du Nord : Silence et bruit : rencontres

Voix du Nord : Silence et bruit : rencontres

Festival off des Transphotographiques, exposition Œil pour mot

L’association lilloise Si­lence et vies favorise les ren­contres culturelles entre les personnes sourdes et enten­dantes. Dans le cadre du fes­tival off des Transphotogra­phiques, elle s’est unie avec l’association étudiante de l’IUP Infocom : Œil pour mot. Ce projet commun est une invitation à la communica­tion entre les malenten­dants et entendants autour de l’outil de la photogra­phie. Une manière originale dose créer un langage com­mun par l’image. Ces photo­graphes amateurs se sont rencontrés par le biais des deux associations lors de soirées au Café de Paris et ont travaillé en binôme pen­dant quatre mois. Orientés et formés par deux profes­sionnels, Ioun et Annabelle Rousseau, les vingt partici­pants ont illustré leur vision et leur sentiment du silence et du bruit. Des photogra­phies qui résonnent parfois comme des appels au se­cours, certaines exprimant une certaine détresse. Pourtant, hier après-midi lors du vernissage, l’heure était à la fête et à la convivia­lité. Ces artistes en herbe ont pu découvrir avec une certaine émotion leurs œuvres. Au total, vingt-sept cli­chés sont proposés. « Rencontré par hasard une des participantes, le projet m’intéressait c’était un su­jet assez complexe. Je les ai aiguillés vers les sujets et aidé lors des photos. Ioun et moi ne nous attendions pas à cela. On est charmé par le résultat. » explique Annabelle Rousseau. Une expé­rience qui semble aussi avoir grandi les intéressés. Fabien, malentendant, ra­conte — des entendantes parlant le langage des signes jouent les interprètes : « Je comprends mieux ce qu’est le bruit depuis ce travail sur la photo. C’est plus facile par l’image car c’est plus concret… J’imagine le degré du bruit que je lis sur les visages des per­sonnes photographiées. »

M.C.D.

Written by