Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Transphotographiques / Lille / Hauts-de-France
 

Nord Éclair : Les «Blessures secrètes » de Lopez

Nord Éclair : Les «Blessures secrètes » de Lopez

Dans le cadre des Transphotographiques, au Tri Postal

Constantino Ruiz Lopez a 31 ans. Il a  grandi dans la banlieue parisienne et vit aujourd’hui à Paris. C’est très jeune qu’il s’est emparé de l’appareil photographique de ses parents pour photographier des cimetiè­res, mettre en scène des jouets ou des amis. On peut découvrir en ce moment au Tri Pos­tal, une série de portraits de personnages mé­diatiques (Charlélie Couture, Juliette, Jean-Claude Dreyfus, Anne Roumanoff, Arturo Brachetti, Macha Méril…) qu’il a réalisés du­rant trois années. Son objectif était de créer, en concertation avec chacune de ces personnalités, un uni­vers qui reflète leurs préoccupations personnelles, centrées autour de l’enfance malheu­reuse et de la difficulté du passage à l’âge adulte. Chaque photographie est accompa­gnée d’un texte écrit par la journaliste Berna­dette Bourvon d’après des interviews réali­sées auprès de chaque modèle.

Le résultat est stupéfiant ! Les photographies d’une force incroyable nous emmènent dans un univers onirique, frappé d’un époustouflant réalisme.
« J’ai travaillé chez moi dans mon apparte­ment de 30m² à Paris. je ne viens pas d’une famille du show-business et j’ai mis beaucoup de temps à contacter toutes les person­nes que j’ai photographié, explique Cons­tantino Ruiz Lopez. La prise de vue se dérou­lait sur une journée. Le matin je préparais et montais tout seul le décor de ma mise en scène et les modèles venaient l’après-midi chez moi. Je ne leur imposais pas mon idée de mise en scène. Je proposais à chacun d’entre-eux trois portraits différents et je leur laissais le choix ».

Univers colorés, maquillés, instrumentalisés avec un sens aigu de l’esthétique de l’hor­reur, les petits mondes de Constantino Ruiz Lopez comptent dédramatiser nos champs de ruine et avorter nos monstres intérieurs.

 

Written by