Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Transphotographiques / Lille / Hauts-de-France
 

Voix du Nord : Trois lauréats, trois regards

Voix du Nord : Trois lauréats, trois regards

Remise de prix aux lauréats du concours des Transphotographiques

Les Transphotographiques se sont achevées, mercredi, dans une ambiance décontractée à la Maison de la Photographie, à Fives, l’occasion également d’effectuer la remise des prix aux trois lauréats du premier concours de photographie.
Organisé  avec La Voix du Nord, il avait comme thème  » Les transformations du territoire de notre région « . Stéphane Aubert de Lambersart, Ludivine Demenez de Roubaix et Michel Legay de Wattignies recevront respectivement un chèque de 150€.
Le jury était composé de membres des « Trans et de notre journal. Olivier Spillebout, le Directeur des Transphotographiques, créateur d’un festival de la photo né il y a quatre ans, il remarque que son  » bébé  » jouit désormais d’une vraie reconnaissance nationale, voire internationale. Avec ses onze expos « in » et ses cinquante expos  » off « , le festival a franchi une nouvelle étape. Le programme 2005 promet d’être alléchant.

Photographiste

Des trois lauréats, seul le troisième est présent. Michel Legay n’est pas photographe à proprement parler.  » Je suis photographiste, j’ai l’impression de peindre avec des pixels « . Ce publicitaire de 55 ans se présente comme  » un bidouilleur d’images « . Ses clichés à l’esthétique pure, réalisés en numérique et en couleur , représentent Euralille avant et après les travaux. Dix ans séparent les deux images.
Les œuvres des deux premiers lauréats, Stéphane Aubert et Ludivine Demenez n’ont rien à voir.  Stéphane Aubert propose deux photos de blockhaus en noir et blanc. L’un est recouvert de fleurs peintes. Le second est témoin d’un match de foot. Ludivine Demenez a saisi des restes de la Lainière de Roubaix. Un pan de mur, un caddie  » flouté « . Un témoignage et un engagement en noir et blanc là encore. Trois photographes, trois regards.

S.R.

Written by