Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Transphotographiques / Lille / Hauts-de-France
 

Lille Plus : Transphotographiques le Nord vu par Depardon

Lille Plus : Transphotographiques le Nord vu par Depardon

« Le Nord-Pas-de-Calais vu par Raymond Depardon », à l’Hospice Comtesse, sera l’exposition-phare du cinquième festival des Transphotographiques, du 25 mai au 25 juin.

Les Transphotographi­ques est un festival qui fait partie désormais du patri­moine nordiste. Cette an­née, il se tiendra du 25 mai au 25 juin à Lille et dans cinq autres villes de la ré­gion et de Belgique.

Le thème général de cette année, parrainée à très juste titre par Raymond Depardon, est « Hors cir­cuits » et recouvre l’explo­ration « des paysages, des déserts, des sites habités ou animés par des signes urbains invisibles à nos yeux pressés, des terres abandonnées à leur com­plexité historique ou politi­que », selon la commis­saire générale Anne de Mondenard.

Parmi les voyages proposés, celui d’Olivier Mirguet en Corée du Nord et de Guillaume Herbaut à Aus­chwitz (Tri postal à Lille), celui de Jean-Philippe Charbonnier dans les lieux exotiques « à un demi-tic­ket de métro de chez moi », dans le IV’ arrondis­sement de Paris (Palais Ri­hour), ou encore celui de Manuel Litran sur les anciennes zones de front à Verdun en 1966, qui n’avait jamais été exposé (église Saint-Maurice). Dans un registre plus lé­ger, Thomas Mailaender s’arrête sur « les voitures cathédrales », qui achemi­nent des quintaux de mar­chandises de Marseille au Maghreb (à Lens), Sophie Ristelhueber sur la bana­lité de lieux aux noms mythiques (à Valenciennes), et Hugues de Wurstember­ger sur Pauline et Pierre, ses enfants (à Courtrai). Le festival « off » a débuté dès vendredi, avec au pro­gramme plusieurs dizai­nes d’expositions à Arras, Calais, Courtrai, Lens, Lille et Valenciennes, d’artistes régionaux, ou venus d’aussi loin que de Chine (Wang Qinsong à Arras).

Written by