Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Transphotographiques / Lille / Hauts-de-France
 

Nord Éclair : « Hors Circuits » avec Anne de Mondenard

Nord Éclair : « Hors Circuits » avec Anne de Mondenard

Cinquième édition du genre, le festival des Transphoto­graphiques déploie à nouveau ses ailes sur la métropole lilloise, ainsi qu’à Calais et Arras. Comme une invita­tion à la contemplation, à la réflexion et puis surtout à la découverte de nouveaux talents. Ce sont ainsi 13 expositions officielles qui sont à voir ab­solument dans des lieux aussi majestueux que le Palais des Beaux-Arts ou l’Hospice Comtesse, à Lille. Et puis quelque 130 autres petites incursions, parfois inédites, à explorer. L’heure est à la balade, profitez-en, au fil d’un thème, choisi cette année par Anne de Mondenard, la com­missaire générale de ces Transphotographiques 2005.

Nord Eclair : Discrètement depuis un an, c’est vous qui avez petit à petit monté cette 5′ édition. Pourquoi avoir choisi cette notion de Territoire, comme fil conducteur ?
Anne de Mondenard : « C’est une première pour moi. ja­mais auparavant, je n’avais fait la programmation d’un fes­tival avec des photographes « vivants » » (Sourires). Pour être la responsable du fonds de photographies de la Mé­diathèque de l’Architecture et du Patrimoine au ministère de la Culture, Anne de Mondenard travaille d’ordinaire sur des photographies anciennes. « Pour moi, l’opportu­nité était de développer quelque chose avec la photogra­phie contemporaine qui ne soit pas très loin de la photo­graphie ancienne. D’où cette idée de territoire. Je suis par­tie de ces deux grandes commandes (la Mission Héliogra­phique en 1851 et la Datar en 1984) qui ont donné une lé­gitimité artistique aux notions de paysage et de territoire. L’idée était de voir comment ensuite ces commandes avaient joué un rôle dans la représentation du territoire chez les photographes de la génération de Depardon et chez les plus jeunes ».

Notre région, dans l’oeil de Depardon

Nord Eclair : Que va-t-on ainsi découvrir ?
Anne de Mondenard : « La région, vue par Depardon, qui vient là nous présenter une partie de l’état des lieux des ré­gions françaises qu’il est en train de dresser, à la suite d’une commande du ministère de la Culture (à l’Hospice Comtesse, dès ce vendredi, Ndlr). Et puis les trois grands ports du Nord – Pas-de-Calais (vus par Philippe Dapvril), les déserts d’Islande et de Namibie (vus par Thibaut Cuisset au Palais des Beaux-Arts), Auschwitz (vu par Guillaume Herbaut), le Maroc face au détroit de Gibral­tar, les traces de la Grande guerre à Verdun (des photos inédites de Manuel Litran), des voitures pleines de mar­chandises (de Thomas Mailaender)… Et puis d’autres es­paces plus intimes, comme l’atelier de Paolo Roversi (au Palais des Beaux-Arts). L’idée, c’est surtout d’aller à la dé­couverte de personnes de talent et de rendre perceptible la qualité de leur travail ».

Dans le cadre du Off, quelque 130 autres photographes ont répondu à l’invitation de Anne de Mondenard.

Ju. M.

Written by