Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Transphotographiques / Lille / Hauts-de-France
 

Voix du Nord : Le photographe au naturel

Voix du Nord : Le photographe au naturel

Transphotographiques : Gildas Lepetit Castel expose à Gérard-Philipe

Elle tient dans sa main gauche deux valises. Impossible de voir le visage de cette femme, ni même de dater cette photographie. Les cliches de Gildas Lepetit Castel, présentés à l’occasion des Trans-photographiques, laissent l’œil du spectateur imaginer. « C’est volontaire, je préfère les photos intemporelles », souligne-t-il. Le noir et blanc piège également. « Une personne m’a dit une fois, cette photo date d’au moins vingt ans. Alors que je l’ai prise il y a seule-ment deux ans », raconte le jeune artiste. Son exposition, intitulée Petites images d’un pays voisin, montre une quarantaine de clichés pris en Belgique.
« J’aime photographier des choses qui m’amusent. Toutes mes photos sont des coups de cœur, je les prends sur le vif », confie Gildas Lepetit Castel, qui travaille encore avec du matériel argentique et développe lui-même. « Je passe des journées entières dans mon labo. » Sans artifice, sans zoom ni flash, le photographe préfère le naturel. « Je n’aime pas lorsque la vision est déformée. » Il s’arrête sur des réalités qu’il imagine aussi comme des scènes de film.

A. J.

Written by