Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Transphotographiques / Lille / Hauts-de-France
 

Voix du Nord : Paysages et scènes des montagnes polonaises

Voix du Nord : Paysages et scènes des montagnes polonaises

Leszek Jerzy Pekalski expose jusqu’au 25 juin à la Fondation de Lille

Ah, la Pologne… Le pho­tographe Leszek Jerzy Pe­kalski, 61 ans, expose jus­qu’au 25 juin, à la Fondation de Lille, cinquante clichés en noir et blanc, pris à l’automne 1977 au sud de ce pays. C’est la première fois qu’ils sont montrés au grand public. Le vernissage a eu lieu lundi soir en pré­sence de l’artiste, un homme disponible, affable et souriant.

Le titre de l’exposition est plutôt évocateur : Il était une fois Podhale. Ce Pod­hale dont on nous propose une histoire, forcément sub­jective, se trouve au sud de la Pologne. Région qui borde la chaîne de monta­gnes des Tatras, voisine de la célèbre station de ski Zakopane, Podhale se distin­gue du reste de la Pologne par un folklore, des tradi­tions qui lui sont propres. Al­lant de village en village, Leszek J. Pekalski a saisi des portraits et des scènes de la vie quotidienne. Une ambiance rurale, monta­gnarde, pleine de simplicité émane des clichés. On y dé­couvre un vieillard assis sur une barrière, se servant une vodka. A ses côtés une femme, de son âge, proba­blement son épouse. Ailleurs, ce sont ces pieux caractéristiques que l’on voit partout dans les monta­gnes polonaises, qui ser­vent à faire sécher la paille. Plus loin, ce sont des bergers et leurs moutons. Et puis il y a cette photogra­phie d’une chapelle bon­dée, typiquement polo­naise. Leszek J. Pekalski, ja­dis diplômé de physique théorique, est aujourd’hui un photographe profession­nel. Il vit à Sopot, au bord de la mer, près de Gdansk. Que Leszek le maritime soit tombé en admiration de­vant ces scènes montagnar­des sonne presque comme une évidence.

S. R.

Written by