Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Transphotographiques / Lille / Hauts-de-France
 

Voix du Nord : Un voyage court et intense

Voix du Nord : Un voyage court et intense

Xavier Alphand expose aux Transphotographiques et publie son road-movie.

Il aurait pu tranquillement poursuivre sa carrière d’infographiste, petite main anonyme façonnant le pixel. Mais, à 32 ans, Xavier Alphand a souhaité exposer sa passion au grand jour, devenant – enfin – photographe. Sa démarche artistique est déjà reconnue par une participation aux Transphotographiques, à Courtrai (B). Elle s’épanouit au fil d’un ouvrage baptisé Au hasard des secondes, qu’il publie à compte d’auteur. Cadrages sur le vif, flous de bouge, halos de lumière qui nimbent des scènes ordinaires, jeu avec les couleurs saturées. Des photos troublées pour troubler. « Je retourne à la base du travail argentique, explique Xavier Alphand. J’obtiens des images dont on a l’impression qu’elles pourraient être trafiquées via l’outil informatique. En fait, tout est fait à la prise de vue. » Dans son sac photo, l’Hellemmois embarque un Lomo, un Holga, des jetables, des boîtiers bricolés, des filtres en papier bon-bon, des intercalaires de classeur plastifiés, des caches… Réaction radicale au procédé numérique ? « Le numérique n’aurait pas convenu à ce genre de projet. Il offre une image par-faite, très froide. Il donne l’impression qu’on peut se passer des photographes. » Le recueil de soixante photos couleur, dont sont tirés les grands formats exposés, est un road-movie. Hasardeux, comme son nom l’indique. « J’ai pris des photos en mouvement, en essayant de créer une histoire, un scénario. Je suis parti de la ville, avec des choses urbaines, électriques. Je l’ai quittée, en prenant la route, et j’ai atteint le littoral, avec un côté plus zen, des images de sable et de dunes. » Pour construire ce défilé quasi cinématographique, Xavier Alphand a shooté « 200 à 250 photos par jour, à l’émotion, au coup de cœur, à la sensibilité. Une semaine d’un voyage court et intense. »

C. P.

Written by