Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Transphotographiques / Lille / Hauts-de-France
 

Le Monde 2 : Lille explore la planète cinéma

Le Monde 2 : Lille explore la planète cinéma

Une journée ne vous suffira pas pour arpenter le festival des Transphotographiques. Bien implantée aujourd’hui dans la région Nord – Pas-de-Calais (Lille, Roubaix, Valenciennes, Lambersart) et à Courtrai en Belgique, la biennale présente plus de 70 expositions et événements en entrée libre. Cette année, elle explore les relations entre cinéma et photographie.

LA TRADITION DU PORTRAIT. Les photographies de Léo Mirkine à Cannes, où il est présent dès le premier Festival en 1946, fixent des stars en devenir tels Brigitte Bardot et Alain Delon. Les Cahiers du cinéma présentent la collection Traverso, ces photographes de père en fils qui ont reçu une carte blanche du Festival, dont les milliers de clichés sont autant de témoignages d’une histoire du cinéma et de ses acteurs. On retrouve aussi l’atmosphère légendaire des portraits du studio Harcourt et les Photomaton déjantés d’acteurs et de réalisateurs par Denis Rouvre.

EXPÉRIMENTATIONS. D’autres photographes questionnent la frontière entre images fixes et animées, tel Peter Knapp qui, en 1965 et 1970, alors que la prise de vue en rafale n’existe pas, déploie dans sa série ‘ Totems Image / Seconde les images fixes d’une séquence vidéo de deux minutes. Certains mettent en scène leurs images : répondant à une commande des Transphotographiques, Cédric Delsaux imagine la région Nord – Pas-de-Calais envahie par les forces du mal de Star Wars et Elzbieta Jablonska rhabille les femmes d’aujourd’hui en superhéros.

SUR LES TOURNAGES. Enfin, d’autres encore se sont glissés sur les plateaux dans les coulisses de la fabrication des films : Françoise Huguier s’est rendue sur celui de Trouble Every Day de Claire Denis et transforme les scènes cauchemardesques en scènes esthétiques. Dans sa série « Pornoland », Stefano de Luigi s’attache avec humour à décrire l’univers parfois sordide des petites productions pornographiques.

ÉVÉNEMENTS ET PROJECTIONS. A noter : la projection du film sur la présence du photographe William Eggleston dans le Nord By The Ways, a Journey With William Eggleston réalisé par Vincent Gérard et Cédric Laty les 16, 17 et 21 mai au cinéma Le Méliès, à Villeneuve-d’Ascq. A découvrir aussi un diaporama présentant une sélection du festival off des Transphotographiques le 24 mai à 20 heures au Tri postal à Lille.

Enfin on profitera des visites-conférences organisées les 12 et 26 mai, les 2, 9 et 16 juin à 15 heures pour explorer l’exposition événement « Portraits de stars au Musée des beaux-arts de Lille sur révolution du portrait, de George Hurrell à Helmut Newton.

Written by