Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Transphotographiques / Lille / Hauts-de-France
 

Voix du Nord : « Madagascar : terres d’aventures » : portraits contrastés d’un pays abîmé

Voix du Nord : « Madagascar : terres d’aventures » : portraits contrastés d’un pays abîmé

L’Atelier-galerie Bleu, situé rue Clemenceau dans le quar­tier Moulins, accueille régu­lièrement de jeunes artistes. Dans le cadre des Transphoto­graphiques, Kevin Vast ex­pose actuellement ses cli­chés pris à l’occasion d’un sé­jour à Madagascar avant d’ex­poser ses photos des habi­tants de Somme et Verdun.

La photographie fait partie inté­grante du quotidien de Kevin Vast qui souhaite en faire sa pro­fession. En attendant, afin d’amé­liorer sa technique et son sens de l’image, il multiplie les activités annexes pour pouvoir voyager et photographier dans toutes sortes de situations.

L’exposition « Madagascar : ter­res d’aventures » qu’il présente à l’Atelier-galerie Bleu est issue d’un séjour de près de deux mois dans ce pays. Plutôt que les paysages qu’il décrit comme somp­tueux mais déjà abîmés par la déforestation, il s’est attaché à pho­tographier les gens et plus parti­culièrement les enfants. Après une immersion d’une vingtaine de jours sans prendre une seule photographie, il s’est ensuite em­ployé à restituer ses sentiments. Le résultat est là, cru et violent, malgré l’apparente simplicité des scènes. Il s’agit de photographies couleurs et noir et blanc. Les cou­leurs sont contrastées et accen­tuent de ce fait la dureté de l’image. Il ne s’agit pas de sous-exposition mais bien d’un choix photographique délibéré.

« Durant mon séjour, j’ai constaté que les enfants avaient un regard froid et plus dur que celui des adul­tes. C’est pour cela que la plupart des portraits d’enfants sont en noir et blanc », explique Kevin Vast, avant de préciser : « En fait, il n’y a que les scènes de vie que j’ai laissées en couleurs. »

Cette exposition s’ajoute à une autre exposition qui sera dévoi­lée en juin. On pourra alors dé­couvrir vingt portraits d’habi­tants des rues de la Somme et de Verdun et la moitié de ces por­traits sera exposée en format d’1m sur 2, à l’extérieur, sur la façade de ces immeubles bientôt démolis.

A. S.

Written by