Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Transphotographiques / Lille / Hauts-de-France

Walter Carone à Kortrijk

 

Il Fallait voir le spectacle ! Tous brillants, ils tenaient leurs rôles à la perfection. Les stars s’alanguissaient, les producteurs mâchonnaient leurs cigares, les « starlettes » aguichaient : premiers festivals de Cannes, fin des années noires… Et un prince survient, le pied léger, un visage éclairé d’un sourire de conquête, l’œil doublé d’un appareil photo. D’un bond, le voilà debout sur une de tables de gala. Il pirouette, bouscule quelques verres, assure son territoire, et de là, bien campé, flashe son monde à la ronde. On le connaît, on le salue, on rit de l’audace, on applaudit le roi de la fête, Walter Carone. Pourtant, il savait les limites de son pouvoir de photographe. Alors circulait entre stars et médias, un air de confiance, de liberté, d’amitié. Walter Carone et quelques garçons de Paris-Match avaient créé une nouvelle aristocratie. Tutoyant, embrassant les riches et les « fameux », sa noblesse venait de son seul Leica, brandi comme un trophée. Remerciements à Paris Match et Jean-Luc Monterosso.

 

Exposition du 10 mai au 17 juin 2007

 


© Walter Carone

 


Catherine Deneuve & Walter Carone © D.R.

 


Broelmuseum
Broelkaai 6 – Courtrai – Belgique

Written by