Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Transphotographiques / Lille / Hauts-de-France
 

Sortir : Expositions Quiproquo / Images Fixes

Sortir : Expositions Quiproquo / Images Fixes

Quiproquo

Yan Tomaszewski expose au Grand Bleu dans le cadre des Transphotographiques.

Où est le vrai où est le faux ? La photogra­phie se situe-t-elle dans l’artifice ou la réalité ? Huit grands formats rectangulaires aux dominantes noires et rouges – les couleurs du spectacle par excellence – proposent aux visiteurs une intéressante décli­naison du thème « Photographie et cinéma » par un très jeune photographe qui dès ses débuts refuse la fonction documen­taire de la photographie pour aller vers d’autres chemins. Yan Tomaszewski pourrait très bien reprendre à son compte Joan Fontcuberta quand il dit que « Toute photographie est une fic­tion qui se prétend véritable ». Pour étayer ce propos, cet amoureux de Fellini a travaillé sur le monde du cirque, du ciné­ma, de la prestidigitation, les lieux de culture de masse, puis a pris conscience que l’illusion ne s’oppose pas à la réalité. En phase d’expérimentation, il s’oriente aujourd’hui vers un travail tout différent de reconstruction de l’image en studio.

Françoise Objois

 

Images Fixes

Trois expositions habitent le Colysée dans le cadre des Transphotographiques. Trois occasions de mêler images et cinéma.

Outre les galeries de portraits ouvrant le rez-de-chaussée du Tri Postal, les images exposées au Colysée représentent sans doute la meilleure des portes d’entrée pour découvrir la thématique 2007 des Transphotographiques. Sous le commissariat de Laurent Laborie, ce sont d’abord des images de photographes des Cahiers du Cinéma qui invitent à découvrir les cinéastes tels que vus par le magazine. ‘Stars en libertés’ et ‘Paparazzi, Rome et la Dolce Vita’ proposent ensuite, sous la houlette de Michel Giniès de découvrir les stars photograhiées plus ou moins sur le vif et dans une relative liberté loin du moderne voyeurisme effréné. De quoi réfléchir également sur les liens qu’entretiennent les icônes du cinéma et le public à travers les représentations que les premiers donnent d’eux-mêmes.

Guillaume B.

Written by