Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Transphotographiques / Lille / Hauts-de-France
 

Voix du Nord : Les fenêtres lilloises vues par les lycéens de Sainte-Claire

Voix du Nord : Les fenêtres lilloises vues par les lycéens de Sainte-Claire

Collégiens et lycéens de Sainte-Claire ont participé pour la quatrième fois aux Transphotographiques en réa­lisant une série de clichés sur les fenêtres lilloises. L’origina­lité de l’exposition présentée ensuite a été saluée par la mu­nicipalité.

« Puits de lumière Qui ouvre sur l’imaginaire Elle mène loin, vers d’autres chemins Nos fenêtres sont nos yeux Nos yeux sont nos fenêtres Transparents et lucides Transparentes ou translucides Comme notre esprit Constantes Éternellement Elle s’ouvre Elle se ferme Et tout se ternit. »

Ce poème. intitulé Puits de lu­mière, est l’un textes présentés par des élèves de seconde du ly­cée Sainte-Claire dans le cadre de l’exposition organisée à l’occa­sion des Transphotographiques. Alors que la sixième édition de ce festival se poursuit jusqu’au 17 juin, le lycée et le collège de la rue des Augustins s’y sont associés pour la quatrième fois.

Hommage à Hitchcock

Après les enseignes, les façades et la nature. ce sont les fenêtres lil­loises qui ont retenu cette année l’attention des apprentis photo­graphes. L’angle du reportage photo et le titre de l’expo ? « Fenê­tre(s) sur cour(s) ». lin évident clin d’œil au film d’Hitchcock et par là au thème du festival lui-même : Photographie et Cinéma. Selon Françoise Carer. responsa­ble du lycée. « les vendanges pho­tographiques ont été fructueuses (…) Des photos qui reflètent le plaisir. l’étonnement. la surprise (…) une autre vision de la vie sur les vitres, la création d’un autre monde par le seul jeu des huilières sur la fenêtre. la découverte d’un microcosme sur la cour voisine. » Dans tous les cas. un regard origi­nal sur la ville, salué par Ariane Capon. adjointe aux écoles. ve­nue visiter l’exposition dans la grande salle polyvalente de l’éta­blissement.

CH. D.

Written by