Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Transphotographiques / Lille / Hauts-de-France
 

Lille Magazine : Karl Lagerfeld en guest star des Transphotos

Lille Magazine : Karl Lagerfeld en guest star des Transphotos

Le 12 juin dernier, Lille a accueilli Karl Lagerfeld, styliste, couturier et photographe de mode, lors du vernissage de son exposition « One Man Shown » au Tri Postal. « Lille magazine » a rencontré le grand styliste, couturier et photographe de mode. Entretien exclusif.

Lille magazine : Comment le grand couturier que vous êtes est-il passé à la photographie ?

Karl Lagerfeld : C’est suite à une anecdote, il y a de ça vingt et un ans. concernant un catalogue de promotion d’une collection Chanel que je me suis lancé à proprement parler dans la photographie de mode. À l’époque, après avoir rejeté les propositions de trois photographes, dont le résultat ne me satisfaisait pas, on m’a dit : « Pourquoi vous ne les faites pas vous-même ? » Et c’est comme ça que j’ai démarré ! Depuis 1987, j’ai constitué une équipe de cinq à six personnes qui travaillent à mes côtés sur toutes les campagnes de publicité Chanel. Par ailleurs, d’autres grandes marques. notamment de couture comme par exemple Christian Dior, font souvent appel à mes talents de photographe pour leurs publicités.

Lille magazine : Si vous deviez pré­senter « One Man Shown » en quel­ques mots, que diriez-vous ?

K.L. : Cette exposition est le résultat d’un travail de cinq ans durant les­quels j’ai suivi l’évolution d’une seule et même personne. celle du manne­quin américain Brad Kroenig. À travers des centaines de clichés en noir et blanc, j’ai fait poser Brad dans toutes les positions, tantôt en héros mythi­que ou moderne, tantôt en Américain moyen. Mon but était d’imaginer tou­tes les transformations que peut subir un jeune homme entre la 23′ et 28′ année de son existence. Ces années qui marquent les plus beaux moments de la jeunesse et qui ne reviennent jamais…

Lille magazine : Après Berlin, votre exposition s’affiche à Lille. Connais­siez-vous la capitale des Flandres ?

K.L. : Non, c’est la première fois que je me déplace ici ! je ne connais donc pas bien la ville et la région du Nord. Néanmoins, j’ai travaillé par le passé pour une famille de Tourcoing, je ne suis donc pas complètement étran­ger à l’histoire de ce territoire et à son rapport au textile. Il y a certains points communs avec la ville de Berlin car, là-bas, mes photos étaient aussi exposées dans un ancien tri postal ! De plus, comme pour la capitale alle­mande. on retrouve à Lille le thème principal de mon exposition, celui des métamorphoses qui traversent le temps. Et l’évolution, les change­ments, sont les seules choses qui per­mettent de survivre et d’échapper à ce que tout s’arrête subitement…

 

Travaux photo au grand jour en soirée projection

Dans le cadre de sa politique de démocratisation de l’art photographique, la Maison de la Photographie met en œuvre, chaque année, des actions de sensibilisation à l’image vers des étab­lissements scolaires et centres sociaux de la métropole. Cette année, onze étab­lissements ont participé, en toute auton­omie artistique et pédagogique, aux ateliers consacrés au thème du festival des Transphotographiques 2008. Si cer­taines structures comme les lycées Sévi­gné (Tourcoing) et Sainte-Claire (Lille), le collège Boris Vian (Lille) ou encore l’Atelier photo de Lille 2 sont partenaires depuis plusieurs années, des écoles d’arts de la région, telles que l’ESA Saint-Luc (Tournai), I’ESAAT (Roubaix) ou l’ERSEP (Tourcoing), ont pris part, pour la première fois, aux ateliers. Le partenariat avec ces écoles sera, d’ailleurs, renou­velé et développé dès la prochaine édi­tion du festival. Le 5 juin dernier, tous ces travaux ont donc été présentés en projec­tion au Tri Postal. Bien installé sur son transat, le nombreux public a pu apprécier la richesse et la diversité des quelque 800 clichés projetés. Sous une lumière tamisée et aux sons de musiques d’ambiance, les liens entre « Mode et photographie » ont été abordés, une heure durant, sous tous les angles et… sous toutes les coutures !

Written by