Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Transphotographiques / Lille / Hauts-de-France
 

Nord Éclair : Karl Lagerfeld au Tri Postal, entre photos et clichés

Karl Lagerfeld au Tri Postal, entre photos et clichés

Il est venu inaugurer hier soir son exposition de 350 photos étalées sur les murs du Tri Postal dans le cadre des Transphotographiques. Loin des clichés, Karl Lagerfeld s’est gentiment prêté au Jeu de l’interview.

Son expo ne marquera pas l’histoire de la photo. Fasciné par le top model Brad Kroenig, le couturier Karl Lagerfeld a shooté son ami américain pendant sept ans. Sept années de portraits exposés aujourd’hui sur les murs du Tri Postal. « Brad a un truc avec la caméra. De la photogénie. C’est un don, comme un acteur a un don », nous explique-t-il. Hier soir, le mythique styliste a posé le pied à Lille pour inaugurer son expo « One man shows ». Celui qu’on dit intouchable s’est confié sur ses métiers de créateur et de photographe. « Le secret du bonheur, c’est de ne pas comparer« . Conscient de la fuite du temps, Karl Lagerfeld constate : « La fragilité, le cité éphémère des choses leur donnent une dimension active… Rien ne dure ». Accueilli par Martine Aubry. Monsieur Chanel a complimenté la maire qui lui a offert un sac en chambre à air ! « C’est un ergobag, pour transporter votre hightech, auquel vous êtes très attaché. créé par un jeune styliste du Faubourg des Modes ». Fuite du temps encore, pour Karl Lagerfeld « il n’y a pas de jeunes talents, sinon il y aurait de vieux talents. Moi, à 24 ans, j’ai décidé que ça irait à l’envers ». Lucide jeune homme de 75 ans…

Laurie Moniez, Nord Éclair du 13/06/2008

Written by