Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Transphotographiques / Lille / Hauts-de-France
 

Nord Éclair – Sensations étranges à la MAV

Nord Éclair – Sensations étranges à la MAV

La maison de la ville et de l’architecture (MAV) est à l’heure des Transphotos. Pour l’occasion, les œuvres de Victor Manuel Fernandez sont à l’honneur : des lieux lillois dénués de présence humaine. Une atmosphère oppressante.
La composition, épurée, entraîne des sensations étranges. Face à ces œuvres, des lieux déserts, le spectateur a du mal à trouver sa place. Dans ses clichés, Victor Manuel Fernandez met en valeur l’absence physique en opposition avec la présence d’activité humaine suggérée par les lieux. Prises dans le noir, les photos opposent la pénombre à une source de lumière artificielle omniprésente. On y découvre des lieux de la vie quotidienne, des rues, des bureaux, des parkings, des distributeurs automatiques ou encore des arrêts de bus.

C’est le concept de la « non identité » L’atmosphère est presque oppressante, mystérieuse. Morgane Zenani, chargé des relations publiques à la MAV apporte quelques précisions. « Ce sont des lieux urbains pris à des moments précis. D’habitude nous présentons plutôt des ex-positions qui offrent un point de vue technique sur l’architecture. L’exposition de Victor Manuel Fernandez nous permet de nous ouvrir aux manifestations lilloises tout en parlant de la ville. » La MAV ose un univers différent, loin des expositions à but informatif.

Delphine Kwiczor

Written by