Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Transphotographiques / Lille / Hauts-de-France
 

Arnaud Wacker : Nemuro, l’Archipel des brumes

Arnaud Wacker : Nemuro, l’Archipel des brumes

 

À l’extrémité est du Japon, sur l’île la plus septentrionale Hokkaido, il y a le cap Nosappu et au-delà, l’archipel des brumes.
Quatre îles des Kouriles du sud, aujourd’hui russes depuis que l’Armée Rouge les a conquises juste après la fin de la guerre en 1945 et en a fait son trésor de guerre.
Ces îles, autrefois japonaises et depuis vidées de leur population, sont revendiquées par le Japon qui les appelle «Territoires du Nord».
Partout dans le port de pêche de Nemuro, à 20 km de là, s’affichent des slogans en japonais et russe, jusque sur la façade de l’hôtel de ville.
«Ces îles sont à nous, rendez-les nous !». On peut même remarquer que sur les cartes météo à la télévision nationale, les îles font partie intégrantes du Japon !
C’est un endroit où l’histoire est en marche. Les Japonais ne cessent de réclamer leur rétrocession. Il y a eu quelques avancées, des rencontres, dégels et espoirs bien qu’en août 2006 un pêcheur japonais ait été abattu par des militaires russes à quelques encablures du cap Nosappu. Mais aujourd’hui, ces îles, qui représentent environ 5000 km2 soit 1,3% du Japon et 0,03% du territoire russe, sont toujours la pierre d’achoppement qui empêche la signature d’un traité de paix depuis 63 ans.
Les îles sont quasi inhabitées, quelques militaires russes échoués et une population de 17000 habitants oubliés de Moscou qui se tournent vers le Japon si proche pour se ravitailler. Au large du cap en hiver dérivent des blocs de glace, le climat est rude et sur les îles les infrastructures quasi inexistantes.
Au delà de la politique, c’est bien le commerce qui prévaut. Les eaux froides sont particulièrement poissonneuses et on y trouve le crabe géant d’Hanasaki, très prisé des Japonais, mais aussi des Chinois ou Coréens. Les bateaux russes les pêchent dans leurs eaux territoriales et les débarquent à Hanasaki, port situé à 5km de Nemuro sur le Pacifique, et repartent vers les îles avec vivres et équipement. Seuls quelques Japonais triés sur le volet peuvent se rendre sur les terres de leurs ancêtres épisodiquement, selon les autorisations délivrées par les Russes.
Le bout du monde est noyé dans les brumes et celles-ci ne sont pas prêtes à se dissiper…

 

En savoir plus

 

Exposition du 15 au 31 mai 2009

 


© Arnaud Wacker

 


© Arnaud Wacker

 


Lieu : Espace Edouard Pignon
11 rue Guillaume Tell, Lille

Written by