Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Les Transphotographiques / Lille / Hauts-de-France
 

Florence Chevallier : Toucher terre

Exposition du 26 mai au 26 juin 2011

Le paysage s’ouvre à moi dans toute sa variété, ses transformations, ses multiples facettes. Les maisons posées sur le sol offrent au voyageur que je suis l’éclat pimpant de leurs façades colorées, de leurs jardins entretenus. Villes, villages, campagnes se présentent joliment à moi avec la netteté inévitable des choses vues pour la première fois. Car si j’ai longtemps voyagé, la mélancolie m’aveuglait et les lieux, les êtres rencontrés, et les situations traversées, apparaissaient sous le voile de l’illusion et de l’inquiétude. Voici enfin des objets et des gens aux contours distincts, des lieux bien ancrés, identifiés par leur couleur, leur ligne, leur construction dans une présence claire. Le monde est bâti : c’est du solide. Un père et son fils construisent leur maison qui s’ouvre sur un paysage agricole et au loin l’architecture monumentale de la minoterie, un homme se penche vers sa récolte avec tendresse, des lycéens vont par deux à l’âge des amitiés en miroir, un vieil homme nettoie les fenêtres de sa maison et regarde la rue qui s’anime. Une belle jeune femme habillée avec style regarde sur le côté ce qui arrive vers elle depuis la route. Que l’on voit les choses de près ou de loin- la chair ondulante d’un champ de blé – la lisière de la ville ou des jardins maraîchers – le monde se dessine avec la même simplicité, la même évidence, comme « rafraîchie », lavée dans la conscience de celui qui le regarde et de celle qui le donne à voir.

Florence Chevallier 2010

Photographies réalisées pendant l’année 2010 dans le cadre d’une commande de l’Espace 36 à St Omer.

 

En savoir plus

 

 


Lieu : Tri Postal
Avenue Willy Brandt, Lille

Written by