Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Transphotographiques / Lille / Hauts-de-France
 

Jean-Christophe Béchet : France-Nord

Exposition du 26 mai au 26 juin 2011

Il y a quelques années, une radio avait demandé à ses auditeurs « où commence, pour vous, le Nord ? » La plupart des Marseillais rejoignaient les Avignonnais pour situer le Nord au delà de Montélimar. Bien évidemment à Montélimar, Lyon et même Dijon, personne ne pensait vivre au Nord. Non, le Nord, c’est plus haut, vers Paris !

Quand je suis venu vivre à Paris, je croyais m’installer dans le Nord. Or, à ma grande surprise, aucun Parisien ne pense vivre au Nord. Là encore, le Nord c’est plus loin, plus haut. Pourtant sur la carte Michelin 918, Paris mais aussi Bourges, Nantes, Brest, Caen, Dijon, Strasbourg ou Metz sont bien dans le Nord de la France. Alors qui croire ?

En 2007, j’ai loué une voiture et je suis parti à la recherche du Nord. En Alsace et Lorraine, on m’a dit être à l’Est. A Nice, on est au Sud-Est, à Strasbourg, on n’est pas au Nord Est. Dont acte. A Brest ou Rennes, on habite à l’Ouest, pas au Nord-Ouest. Et pourtant les villes de Biarritz ou Bordeaux sont, elles, bien au Sud-Ouest. Il est vrai que les Côtes du Nord sont devenus les Côtes d’Armor… Même réaction à Cherbourg ou Dieppe : nous sommes en Normandie et pas dans le Nord. Pourtant, cette fois, plus haut, plus loin c’est… l’Angleterre !

J’ai fini par comprendre qu’en France on avait donné le nom de « Nord » à un département pour permettre justement à tous les autres de pas être au Nord ! Si en France, le Sud couvre une bonne vingtaine de départements, le Nord lui se résumerait à un seul ? Etrange conception de la géographie nationale… A l’évidence, en France le mot « Nord » est perçu comme négatif. Même en Corse, l’île est divisée entre la Corse du Sud et… la Haute Corse ! La Corse du Nord n’existe donc pas… Le « Nord » n’est pourtant pas partout un nom « maudit ». En Italie la Ligue du Nord revendique la supériorité des « Nordistes » et le Tiers-Monde est souvent qualifié de « pays du sud » quand les riches nations industrialisées sont nommés « les pays du nord »…

J’ai donc voulu affronter photographiquement cette réalité française : le déni du Nord ! Moi qui suis né à Marseille, je me suis mis à aimer les lumières grises du Nord, ses plaines, ses rivages tristes et ses marées, sa brique rouge, ses carnavals, ses châteaux d’eau, ses baraques à frites… Parcourant « ma » France du Nord, j’ai parfois eu le sentiment d’être dans un autre pays. Certains m’ont dit, après coup, que mes photos du Nord ressemblaient aux images que je fais aux Etats Unis. Ce n’est pas faux. Mais ce fut inconscient. J’ai fui le folklore ch’ti, même s’il m’a parfois rattrapé. J’ai aussi évité le piège du climat, refusant d’associer le Nord avec le froid, la pluie ou la neige. J’ai au contraire rencontré de magnifiques lumières et des ciels d’un bleu limpide qui me rappelaient les jours de mistral en Provence… Au final, « mon » Nord déborde largement du seul département 59, et même de la région Nord-Pas de Calais. Il commence à la sortie de Paris pour s’étendre à l’Est jusqu’à Thionville et s’achever à l’Ouest, avant Cherbourg.

De ce territoire personnel, j’ai ramené quelques traces photographiques. J’ai mêlé différents formats, le noir & blanc et la couleur. J’ai utilisé plusieurs matières photographiques (Polaroid et diapositives). Afin de ne rien affirmer mais de laisser ma proposition géographique ouverte… Car, la photographie doit toujours contester les réalités « administratives » pour faire émerger des territoires intimes…

Jean-Christophe Béchet

Ce travail a été initié dans le cadre du « Projet F14 » réalisé en parallèle à la commande de Raymond Depardon sur « La France »
(BNF, Mois de la photo 2010) . Il a été soutenu par le labo Picto, l’atelier d’encadrement Circad et HSBC France.

 

En savoir plus

 

Exposition du 26 mai au 26 juin 2011

 


© Jean-Christophe Béchet

 


© Jean-Christophe Béchet

 


Jean-Christophe Béchet © D.R.

 


Lieu : Tri Postal
Avenue Willy Brandt, Lille

Written by