Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Transphotographiques / Lille / Hauts-de-France
 

Jean Marquis : Voyage au long de la Deule

Exposition du 26 mai au 26 juin 2011

 

Photo-reporter à l’Express, Time-Life, Science et Vie, membre de l’agence Magnum dans les années 1950, Jean Marquis est né en 1926 à Armentières mais il a grandi à Lambersart entre 1936 et 1948. Photographe humaniste, le Nordiste a immortalisé de nombreuses scènes pittoresques, inscrites dans le quotidien ou dans l’Histoire, saisissant dans son objectif une manifestation contre la guerre d’Algérie, mai 1968, les ouvriers de la Ciotat, les mineurs de Merlebach, les quais de Liverpool, les paysages et la vie bucolique de Corrèze, ou encore les visages d’acteurs et de monstres sacrés du cinéma, de Léo Ferré comme de Claude Simon ou Pierre Mendès-France… Qu’il travaille en free-lance ou sur commande, dans un noir et blanc irréprochable, Jean Marquis porte un regard singulier sur son temps et les séismes d’une époque, sans a priori. En dépit de son admiration pour Cartier-Bresson, jamais il ne se conforma à un enseignement. Sa seule esthétique est celle de l’empathie, son intelligence celle de l’homme de média confronté aux chocs de la réalité et réceptif à l’émotion.

Rien sans doute ne se serait passé sans ce voyage inaugural le long de la Deûle. Les parents de Jean Marquis avaient repris en 1936 le Pavillon Bleu, auberge des bords de la Deûle, lieu de villégiature des Lillois en goguette et rendez-vous des mariniers et des turfistes. C’est là, au premier étage du Pavillon Bleu qu’il connut sa première expérience du cadrage, la fenêtre de sa chambre d’adolescent tournée vers la Deûle et ses paysages. A partir de cette géographie initiale et intime, le jeune Lambersartois partait à la rencontre du spectacle du monde.

DR.

 

 


Lieu : Musée de l’Hospice Comtesse
32 rue de la monnaie, Lille

Written by