Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Transphotographiques / Lille / Hauts-de-France
 

Hugo Ribes : Exilé(e)s de Birmanie

Exposition du 4 juin au 31 juillet 2016

 

Hugo Ribes est né en 1988. Après un parcours en sciences politiques, il suit le cursus de photojournalisme de l’École des métiers de l’information (EMI-CFD) à Paris. En 2012, il rejoint le collectif Item. Son premier sujet documentaire sur les Gadzarts de Cluny est salué par l’Association nationale des Iconographes en 2013. Il a travaillé les deux dernières années sur la diaspora birmane en Thaïlande et plus particulièrement sur la condition des femmes birmanes. Il collabore avec la presse française : Le Monde, Télérama, Néon…

En 2006, la Thaïlande comptait 40 000 prostituées originaires de Birmanie. D’ici 2016, les ONG estiment qu’une prostituée sur deux en Thaïlande sera  d’origine birmane. Ce sont des filles, souvent mineures, qui se vendent à  moins de dix euros la passe. L’insécurité et le manque d’avenir les poussent à quitter leur pays. Une aubaine pour les trafiquants. Seule une rivière sépare la Birmanie de la Thaïlande, la Mae Nam Moei, qu’il est très facile de traverser. Croyant partir pour un travail bien rémunéré en Thaïlande, ces jeunes femmes se retrouvent piégées dans l’industrie du sexe. En arrivant, les filles commencent par être serveuses dans des karaokés. Ces lieux sont l’antichambre des bordels, et, pour nombre d’entre elles, le point de départ d’une descente aux enfers. Mae Sot, principale ville-frontière entre les deux pays est surnommée « Little Burma » pour sa communauté de Birmans. Les prostituées y sont toutes birmanes.

 

 

En savoir plus

 

 

 

 

Retrouvez toutes les séries associées de cette exposition collective

 

 


Lieu : Tri Postal
Avenue Willy Brandt
59000 Lille

Written by