Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Transphotographiques / Lille / Hauts-de-France
 

Jean-Pierre Laffont : Tumultueuse Amérique

Exposition du 4 juin au 31 juillet 2016

 

Je suis né Français en Algérie, j’ai grandi au Maroc et poursuivi des études de photographie en Suisse, avant de travailler comme photographe de stars à Paris. Mais ce que je voulais vraiment, c’était être photojournaliste et les Etats-Unis me fascinaient.

A partir de 1965, et pendant plus de trente ans, j’ai sillonné les cinquante états pour documenter autant de sujets que possible sur la société américaine et capturer l’esprit de cette époque.
Dans les années 60, New York était une ville sale et dangereuse. Ces années symbolisaient la liberté d’expression et c’était excitant d’être jeune. Le pays traversait de profonds changements et il semblait que tout le monde était dans la rue en train de protester.

Dans les années 70, le rêve américain semblait se désintégrer. La Statue de la Liberté fut prise en otage par des opposants à la guerre du Vietnam. Les Américains n’avaient plus confiance en leur gouvernement. J’ai couvert la montée du mouvement noir américain et le Ku Klux Klan.
Durant les années du président Carter, j’ai illustré la pauvreté dans son état, la Géorgie. L’esprit américain souffrait d’une baisse d’enthousiasme. Et pourtant la guerre du Vietnam était terminée et la jeunesse américaine allait enfin retrouver son optimisme et sa véritable expression à travers le mouvement hippy.
Dans les années 80, les Américains étaient prêt à un renouveau. J’ai été témoin du consumérisme à outrance et de l’exubérance des yuppies.

Lorsque je regarde, une à une, ces photos prises pendant ce quart de siècle, elles semblent au premier abord décrire un état de chaos, émeutes, protestations, désintégration et conflit. Mais prises dans leur ensemble, ces images montrent la naissance houleuse, parfois douloureuse, de l’Amérique du XXIème siècle — une nation où un président noir, des mariages homosexuels et des femmes chefs d’entreprises sont la norme plutôt que l’exception. Elles accomplissent ce que les photos font de mieux, figeant dans le temps des moments décisifs pour un examen futur. Elles forment un portrait personnel et historique d’un pays que j’ai toujours observé de manière critique, mais avec affection, et pour lequel j’ai une énorme reconnaissance.

Jean-Pierre Laffont

 

Exposition réalisée en partenariat avec

 

 


Lieu : LE TRIPOSTAL
Avenue Willy Brandt, Lille

 

Written by