Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Transphotographiques / Lille / Hauts-de-France
 

Vincent Jarousseau : Les Racines de la colère

Vincent Jarousseau : Les Racines de la colère

Le photographe Vincent Jarousseau s’est installé deux ans à Denain, dans le Nord, afin de raconter « une France qui n’est pas en marche ». Un livre-documentaire en forme de roman-photo qui nous plonge dans le quotidien et l’intimité de huit familles.

Cette exposition est exposée à la Maison de la Photographie dans le cadre de l’exposition « Mobile Immobile »

 

Au printemps 2016, Emmanuel Macron, alors ministre de François Hollande, lance son mouvement En Marche !. Le choix de ce nom est lourd de sens. C’est une injonction : il faut bouger pour s’en sortir. Quelques semaines avant l’élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République, le photographe Vincent Jarousseau s’est installé à Denain, petite ville de 20 000 habitants dans le nord de la France, afin de suivre le quotidien de familles issues de milieux populaires pour qui la mobilité n’est pas toujours une solution. Pendant deux ans, il a donné la parole à des personnes le plus souvent invisibilisées dans les représentations médiatiques, et tenté de montrer les fractures qui menacent notre modèle démocratique. Il nous livre un documentaire en forme de roman-photo, où tout est vrai. Chaque propos a été enregistré et retranscrit à la virgule près. Les Racines de la colère racontent le quotidien d’une France qui n’est pas « en marche ».

 

 

 

 

 

Written by

Les Transphotographiques est un festival photographique créé en 2001 et organisé par la Maison de la Photographie de Lille. Les expositions sont présentées dans toute la métropole lilloise.