Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Transphotographiques / Lille / Hauts-de-France
 

Trans 2021 – EN HAUTS ! – Edito

Trans 2021 – En Hauts !

Présentation générale et remerciements

Dans la volonté de créer un maillage fort et une manifestation culturelle particulièrement attachée au territoire, la Maison de la Photographie a lancé en 2001 le festival des Transphotographiques. Le succès de cette première édition fut alors le commencement d’une quinzaine d’autres programmations d’envergure, variées et de qualité, permettant le rassemblement de photographes émergents et de grands noms internationaux, français et locaux. 

Guidé par la passion de l’image, le festival s’est engagé à intégrer le paysage culturel régional par des partenariats territoriaux et une volonté de présenter une diversité de projets adaptés à tous les publics.

Cette année nous célébrons les 20 ans des Transphotographiques. Il nous tenait à cœur de produire un événement fort et symbolique dont la thématique illustrerait, sous toutes ses formes, les Hauts-de-France. 

Cependant, depuis quelques années, les décideurs locaux ont largement délaissé les entités photographiques historiques de notre territoire, et la Maison de la Photographie en particulier, qui a ainsi progressivement perdu le soutien financier des collectivités territoriales, au profit de nouveaux projets évènementiels importés par ces mêmes responsables politiques. 

De plus, la période de crise sanitaire et économique traversée depuis mars 2020 n’a pas épargné la Maison de la Photographie, qui a dû faire preuve de résilience pour surmonter les défis engendrés par l’impact de la pandémie. “Sept fois à terre, huit fois debout’’ disait le proverbe. Nous avons décidé que nous continuerons autant que nous pourrons à exister et à faire vivre les événements culturels au nom du vivre-ensemble de notre territoire, au service de la photographie pour tous et de notre patrimoine artistique à valoriser.

La présentation cette année de notre sélection photographique sera donc bien plus modeste que celle que nous aurions souhaitée, et que celle que les photographes auraient été en droit d’attendre. Nous le regrettons vivement, d’autant que nous avons sollicité les collectivités territoriales pour obtenir un soutien financier au profit des droits d’auteur des artistes, sans réponse à ce jour. Pour l’édition 2021, le festival des Transphotographiques a tout de même su habilement s’adapter et se réinventer dans un contexte tourmenté, en proposant un parcours inédit centré sur un nouveau site. 

Ainsi d’un entrain renouvelé, notre regard s’est porté sur l’immense potentiel d’un lieu alternatif : nous ne sommes donc ni au Tripostal, ni au palais des Beaux-Arts, ni à l’Hospice Comtesse… mais dans les anciens locaux de la FNAC du centre commercial Les Tanneurs, en plein cœur de Lille, disposant de près de 3000 m2 d’espace vide à entièrement aménager. Accepter d’exposer sur ce site original et surprenant, c’est accepter d’expérimenter et de s’adapter à un lieu non-conformiste et non dévolu à l’art, d’engager une communication digitale type “pop-up” via les réseaux sociaux car évolutive, et avec un délai non délimité. 

Quel challenge collectif, pour l’équipe des Transphotos, les commissaires et les artistes ! 

Un challenge également, que de convaincre une personnalité d’honorer le festival de son parrainage, dans le contexte décrit plus haut. Ainsi, chaque année, une ou un photographe devient marraine ou parrain de la programmation. Willy Ronis, Sabine Weiss, Peter Lindbergh, William Klein et bien d’autres ont honoré par leur présence et leur implication chacune des éditions. 

Pour 2021, nous sommes fiers de compter parmi ces illustres professionnels de l’image, la photographe française Françoise Huguier, amie de toujours du festival, et déjà exposée en 2002 à l’Espace Matisse, puis en 2007 au TriPostal de Lille. À l’occasion des Transphotographiques 2021, nous mettons à l’honneur sa série “C’est pas logique mais c’est normal“, un reportage photographique intimiste sur quatre familles vivant dans des logements sociaux, un sujet au centre des préoccupations politiques et sociales de notre territoire. Merci à elle pour sa confiance.

En cohérence avec nos valeurs, nous sommes déterminés à honorer notre engagement à mettre en lumière le paysage culturel régional et à fêter dûment les 20 ans du festival. La première exposition a donc lieu en septembre 2021 à Lille, et en parallèle nous proposons aussi de monter un parcours complémentaire sur les mois suivants, pour continuer à faire vivre les œuvres dans d’autres lieux de la métropole et de la région jusqu’à la fin de l’année.

“En Hauts !” comme les Hauts-de-France, En Hauts !” comme une renaissance !

L’appel à projets 2021 a suscité la réception de très nombreuses candidatures, près de 300. 

En effet, la volonté première des Transphotographiques était de permettre à tous d’y participer sans condition particulière au préalable : professionnels, comme amateurs éclairés.

Après réception, chacun des dossiers de candidature a fait l’objet d’une étude minutieuse pour la présélection.

Les délibérations du jury se sont tenues le 24 juin dernier, sous la présidence de Jean-Luc Monterosso – président de la Maison de la Photographie de Lille – et de Françoise Huguier – marraine de cette édition. Le jury, composé également d’autres personnalités culturelles reconnues dans le milieu de la photographie et qui sont déjà intervenues dans des éditions antérieures du festival – Françoise Paviot, Gabriel Bauret, Sophie Doutriaux, Jérôme Bartosik, Diane-Laure Souci et Luc Hossepied -, a examiné la présélection afin de déterminer un choix final cohérent et une dynamique entre tous les travaux. 

Au premier rang de tous les projets étudiés, c’est le travail de Jeremy Lempin sur son sujet “Docteur Peyo et Mister Hassen” qui a été le plus remarqué, et obtient le Prix Jean-Luc Monterosso. De plus, le Prix spécial du jury est décerné à Vincent Jarousseau “Les racines de la colère”. Le jury à décidé aussi de mettre particulièrement en avant 4 coups de coeur. Enfin, Olivier Spillebout, directeur et fondateur du festival à choisi de mettre à l’honneur 5 photographes pour la qualité de leur travail et leur implication dans le paysage photographique régional depuis de 30 ans.

La Maison de la Photographie a souhaité donner une place de choix à 3 artistes qui ont ou vont réaliser une commande photographique en lien direct avec la thématique. 

Concernant le programme officiel, cette année, 42 candidatures (39 photographes, 2 binômes et 1 collectif) ont été sélectionnées et ont l’opportunité d’être exposées.

Dans une volonté de montrer les œuvres de tous les participants de l’appel à projets dont les travaux intègrent la thématique “En Hauts !”, nous proposons aux candidats qui n’ont pas été retenus dans la sélection officielle, de présenter s’ils le souhaitent leurs photographies sous la forme d’une projection commune, intégrée dans la programmation.

Remerciements

Cette année, nous tenons particulièrement à remercier les membres du jury ainsi que tous les photographes participants et exposants pour leur compréhension et leur adaptabilité. Cette expérience circonstancielle nous a confrontés au fait de faire face à l’imprévisible, et l’équipe des Transphotographiques a dû repenser entièrement la manière d’organiser et de monter une exposition avec des contraintes inaccoutumées. 

Nous remercions également les responsables du centre commercial Les Tanneurs, en particulier son Président Frédéric Merlin, qui nous ont accordé toute leur confiance dans l’élaboration de ce beau et audacieux projet.

Une mention particulière pour le Furet du Nord qui accompagne le festival, comme depuis de nombreuses années. 

Bien sûr, nos remerciements vont aussi à notre marraine 2021, Françoise Huguier, et à notre président, Jean-Luc Monterosso – entouré de notre conseil d’administration -, qui nous soutiennent, nous conseillent et nous font confiance tout au long du parcours passionné de la vie de la Maison de la Photographie et de son festival.

N’oublions pas non plus les nombreux bénévoles, fidèles de la Maison de la Photographie de Lille, qui tout au long de ces derniers mois nous ont généreusement proposé de participer à la mise en place du festival.

Cette édition collaborative, évolutive et non conventionnelle par ce choix atypique du lieu d’exposition nous a offert l’opportunité de vous proposer une réelle prouesse dans la conception et le montage de l’événement ainsi que d’être témoins d’une vague de grande solidarité entre tous. Encore merci à tous les bienveillants de cette aventure !

Olivier Spillebout

Directeur de la Maison de la Photographie de Lille et du festival les Transphotographiques

et toute l’équipe des Transphotographiques

Olivier Spillebout à la Maison de la Photographie Lille – mars 2018

La team Maison Photo (et Transphotographiques !) par Thomas Muselet – décembre 2019


Présentation édition 2021Programme & Sélection du JuryLes expositions

Written by

Les Transphotographiques est un festival photographique créé en 2001 et organisé par la Maison de la Photographie de Lille. Les expositions sont présentées dans toute la métropole lilloise.